Retribution… ou pas. – RAW édition du 19 octobre 2020

Par Benny is Money

Au menu à RAW :

  • Asuka défend sa ceinture face à Lana
  • Ketih Lee vs Braun Strowman
  • Un concert d’Elias
  • Firefly Fun House
  • Hurt Business vs Retribution 4 contre 4
  • Matt Riddle vs AJ Styles
  • Kofi Kinsgston vs Sheamus

Le Lightning de Tampa Bay a gagné la Coupe Stanley. Les Lakers de Los Angeles ont gagné le championnat de la NBA. Les Rays de Tampa Bay affronteront les Dodgers de Los Angeles en Série Mondiale de la MLB. WrestleMania 36 devait avoir lieu à Tampa Bay. WrestleMania 37 devait avoir lieu à Los Angeles, mais sera présenté à Tampa Bay. N’est-ce pas la preuve que la Covid 19 est une conspiration mondiale orchestrée par le 5G? Faites vos recherches!

Bienvenue à la révision des comptes!

RAW débute ce soir avec la présentation d’une nouvelle chanson thème, que je qualifierais de rap mélodramatique. Malheureusement la toune ne semble pas avoir de refrain, ce qui fait que je ne suis pas certain que ça va pogner beaucoup. Mais dans quelques semaines j’aurai peut-être complètement changé d’idée…

Après la présentation de tout ce qui nous attend d’excitant ce soir, les lumières tournent au rouge. Alexa Bliss est dans le ring. Elle nous dit : « Monday night RAW… Il est ici… Laissez-le entrer! » Les lumières s’éteignent et la musique du Fiend retentit… Alexa Bliss reste de glace pendant tout le temps que dure l’entrée du Fiend. Son excellente musique nous fait oublier qu’il ne se passe rien pendant très longtemps quand le Fiend entre. Mais la foule en canne est contente, ce qui me fait dire qu’on est supposé traiter The Fiend comme un babyface? Finalement, il rejoint Alexa dans le ring et il lui prend la main.

Les deux se tiennent ainsi jusqu’à les lumières s’allument et que les écrans deviennent tout noir. C’est Retribution qui arrive. Nos cinq joyeux lurons entrent par le côté et entourent le ring. Ils montent ensuite de chaque côté pendant que The Fiend et Bliss restent toujours aussi impassible. Ali et ses acolytes se mettent à tourner autour d’eux quand tout à coup, les lumières s’éteignent à nouveau. On rallume et The Fiend et Bliss ont disparu. La Hurt Business fait donc son entrée. Les quatre descendent lentement la rampe et montent dans le ring pour chasser Retribution. Alexander met la cerise sur le sundae en faisant un Tope Con Giro sur tout Retribution.

Vous essayerez d’expliquer à vos enfants le lien entre The Fiend et Retribution et vous verrez qu’ils vont vous regarder comme si vous aviez pris une dose d’une prescription quelconque. Quoi que j’aimerais bien entendre votre explication, car franchement, je n’ai rien trouvé. Début d’émission qui annonce l’accident télévisuel qui va suivre. Attachez vos ceintures, la nouvelle saison de RAW risque d’être aussi épouvantable que la dernière. On la surnommera peut-être la deuxième vague. Passif.

Au retour de la pause, on nous présente le même vidéo d’introduction qu’on avait fait en juillet dernier à Smackdown, pour présenter Matt Riddle. Vous pensiez me berner, mais oh que non! 1-0 pour moi, WWE!

Hurt Business vs Retribution

C’est le grand match qu’on attendait. 4 membres de Retribution face à 4 membres de la Hurt Business. On va enfin savoir qui va remporter la guerre! Si vous avez cru à ces deux dernières phrase, Bienvenue à la Revision des comptes de RAW, cette chronique où on vous explique chaque semaine que le mot espoir ne fera plus partie de votre vocabulaire quand vous aurez fini de lire ces lignes.

Le combat débute et c’est Bobby et T-Bar qui s’affrontent. Bobby a largement le dessus. Après avoir reçu un Flatliner, T-Bar en a assez et remet à SlapJack. J’espère que vous appréciez mon sérieux à raconter les matchs de lutteurs qui ont des noms de même. Bobby lui fait un Stalling Suplex pour lui montrer ce que c’est que d’avoir du sang dans la tête. Alexander prend le tag pour laisser une chance aux adversaires. SlapJack pense avoir une ouverture, mais Alexander referme aussitôt avec un Facepant. Un peu plus tard, Alexander emmène Slapjack dans le coin et il tombe tout croche dans les cordes. Mace se permet d’aller taper les escaliers pour créer de la diversion. Slapjack garroche Alexander et donne le tag à Ali. Ce dernier y va de Dropkicks rapides en portant son attention sur le bras d’Alexander. Il envoie Cedric en bas du ring, avant de le rentrer dans la bande. Ça provoque un face-à-face entre les deux équipes, pendant que la grosse face du Fiend apparaît sur le grand écran. Il tire la langue pendant qu’on fait une pause.

Au retour, Mace et Shelton s’échangent les coups. Après une domination de Shelton avec des souplesses et descente du genoux, Bobby Lashley reprend le tag. Il passe Mace par-dessus la 3e corde avec une corde-à-linge. T-Bar prend le relai, mais Bobby lui sert un Spear. Le compte est interrompu par Ali qui veut ensuite négocier avec Bobby, quand T-Bar arrive à sa rescousse. Il veut faire un German Suplex, mais Bobby renverse. T-Bar tente un premier coup de coude, Bobby agrippe son bras. Il tente un deuxième coup de coude; Bobby agrippe son autre bras. T-Bar est pogné dans le Hurt Lock. Il tape aussitôt pendant que ses trois amis le regardent dans leur coin.

Victoire de la Hurt Business par soumission. Note de ce match 1$/5.

Après le match, les lumières s’éteignent et se rallument rouge. The Fiend a pris la position de T-Bar dans le coin de l’équipe de Retribution. Ali se fait garrocher par terre. The Fiend va vers lui mais les autres membres de Retribution attaquent un à un The Fiend. Ils se font massacrer en moins de deux. Mace se fait même passer au travers de la table. Ali tente de se sauver par le ring, mais The Fiend le rattrape. T-Bar vient à la rescousse, mais il se fait prendre dans un Mandible Claw suivi d’un Sister Abigail pas très réussit. Tout ce temps-là, la Hurt Business regarde le spectacle dans le milieu de la rampe. Alexa apparaît à l’écran et elle dit « Let me in », mais c’est la voix du Fiend.

J’ai eu un moment de faiblesse, il y a deux semaines. J’ai cru, tel un chroniqueur naïf, que Retribution était sauvé, tout comme la carrière de Mustafa Ali. Eh bien, sortez les images des porteurs de cercueil sur du gros beat entrainant parce que Retribution vient de mourir de sa belle mort. Je ne sais pas si The Fiend se cherche un sideline, mais Adam Pearce aurait évité beaucoup d’ennuis s’il avait engagé The Fiend comme gardien de sécurité en partant. Ça ferait un maudit bon film d’horreur The Fiend, gardien de nuit dans un asyle géré par Vince McMahon… Passif…

AJ Styles fait son entrée dans le ring. Il a engagé Jordan Omogbehin comme garde du corps. Qui? Oui, le Ninja géant avec Tozawa. Qui? Le portier de feu RAW Underground. Je suis content de voir qu’il s’est trouvé un emploi rapidement malgré la pandémie. AJ prend le micro et dit qu’il est très heureux d’avoir été repêché par RAW. Il a montré la semaine dernière qu’il était un vrai leader. Toute la propagande de Seth Rollins est finie. Avec sa victoire sur Matt Riddle ce soir, il prouvera que la nouvelle ère de RAW lui appartient.

Mon signal a coupé, mes excuses, mais Matt Riddle est apparu pour son match. L’entrée de Riddle et son lancer de la gougoune au ralentit nous permet de constater que la cellule de Hell in the Cell est déjà installée. À suivre… Comme tout ça est plaisant, c’est l’arbitre de RAW Underground qui est d’office pour ce match.

AJ Styles vs Matt Riddle

La beauté du repêchage, c’est que nous avons maintenant droit à des nouvelles rivalités et des matchs jamais vus. Mes mains et mon cerveau me disent d’arrêter tout de suite, car sinon, je vais ouvrir une boîte de pandore, et je risque de pas en sortir vivant… ou mentalement stable…

L’arbitre fait sonner la cloche et le match commence. Bon, j’ai dit le match commence… Jordan Omogbehin ne bouge pas du ring. L’arbitre de RAW Underground, son ancien collègue, lui demande de quitter le ring. Mais l’arbitre est un peu à blâmer d’avoir fait sonner la cloche avant que ce dernier n’ait quitté. Le géant ne bouge pas. Il avertit Styles qu’il va compter jusqu’à 5 et que le géant devra quitter sinon il sera disqualifié. 1… 2… Jordan, que j’appelle ainsi, mais on ne sait pas vraiment son nom, prend la main de l’arbitre et commence à l’écraser dans sa main. L’arbitre le supplie d’arrêter. Son ancien collègue, (ils étaient deux sur le payroll une fois que les danseuses ont été congédiées, ne l’oublions pas), se met à presque pleurer devant lui pour le supplier de quitter le ring. En termes de crédibilité et de symbole d’autorité, cette arbitre est passé de gros tough qui botch à moppe de service dans le coin.

Bon le match commence, enfin! Styles débute le match à coups de poings, mais Riddle réplique à coup de pieds dans le coin. Riddle y va même de 3 Gutwrench Suplex de suite. Riddle sert une corde-à-linge à AJ qui le fait valser en bas du ring. Il va sur le tablier et vient pour faire un Running Knee, mais le géant se place devant AJ. Riddle s’arrête en plein milieu et regagne le ring rapidement. Il a trop peur. On va faire une pause…

Au retour, on voit qu’AJ a repris le dessus, mais c’est grâce à un Gutbuster qu’on reverra un peu plus tard. Riddle se sort d’impasse avec son kick en tombant. Il fait sa séquence qui mène au Broton, mais AJ le repousse violement avec ses jambes, un peu comme notre plus jeune quand elle ne veut pas que je lui change sa couche. On échange plus tard les claques. AJ y va du Pelé kick, mais Riddle revient rapidement avec un Deadlift German Suplex. AJ tente plus tard une Powerbomb, mais Matt renverse en Fisherman Suplex; compte de 2. Les deux montent ensuite dans le coin et après quelques échanges, les deux tombent en bas; AJ dans le ring et Riddle à l’extérieur. Le géant s’approche de Riddle et il sert son poing. Matt a tellement peur, qu’il court dans le ring. AJ l’attend avec un coup de pied à la tempe. Styles Clash…

Victoire d’AJ Styles par tombé. Note de ce match 3$/5.

D’abord, c’est déjà la troisième fois qu’on voit ce combat, et même si dans les standards de la WWE, c’est peu, ce troisième tome n’était même proche d’égaler les deux premiers affrontements. Matt Riddle n’est pas encore enterré, mais disons que son étoile pâlit à vue d’œil. Je trouve ça intéressant qu’AJ ait un bodyguard, mais il n’en a fait aucune allusion et Riddle a eu l’air d’une grosse nouille les deux fois à côté de lui. Passif.

On nous présente les faits saillants de la rivalité entre Drew et Randy. Même dans les faits saillants, les yeux me ferment tout seul…

Au retour de la pause, Charly Caruso est dans le ring de service en arrière et reçoit Drew McIntyre. Elle demande à Drew si le fait de n’avoir jamais combattu dans un match Hell in a Cell match, comparativement à Randy Orton, qui en sera à sa 8e expérience, pourrait avoir un impact dans le résultat du match. Drew vient pour répondre, mais il ne peut pas. Il doit prendre le micro et parler directement à Randy. Je me demande pourquoi Randy peut faire des promos tout seul et que Drew a toujours besoin de Charly pour lui poser une question à laquelle il ne répondra pas avant de la tasser du portrait. Ce sont des questions de même que je me pose…

Depuis qu’il a rencontré Randy, Drew sait qu’il est un être sadique et égocentrique. Mais il est intelligent. Drew pensait en avoir fini avec lui après avoir fermé la porte de l’ambulance. Mais après la célébration le lendemain, Randy a attaqué ses amis légendes et il sait que Drew a un tempérament. Il a accepté le match Hell in the Cell sans réfléchir. Mais il a réfléchi depuis et il sait que les match Hell in the Cell peuvent avoir des conséquences graves sur la santé. Et Randy adore ce genre de match. Son expérience serait un gros avantage contre n’importe quelle Superstar, mais Drew n’est pas n’importe qui. Il a défendu son titre avec honneur depuis le début. Il a passé au travers de l’enfer dans sa vie et l’enfer ne lui fait pas peur dimanche. Certains pensent qu’il porte du noir comme s’il allait à un enterrement; ce sera peut-être le cas dimanche. Et plus tard à l’émission, Orton va s’adresser à la foule? Ça se pourrait que Drew vienne faire un tour.

Y’a pas à dire, on a hâte que ce match arrive… Juste pour dire que c’est fini et qu’on peut passer à autres chose, miséricorde!

Asuka vs Lana (Match pour la ceinture de RAW)

La sensation russe fait son entrée dans le ring, suivie d’Asuka. On remontre les faits saillants de l’abandon de Natalya et sa victoire et c’est encore plus malaisant en reprise. Asuka porte un masque noir ce soir. Je vous avouerai que j’ai une petite frousse qui m’habite. On y va d’une présentation officielle avant le match puisque c’est un match de championnat. J’espère que Lana a savouré le moment.

Le match commence et Asuka prend le contrôle du match. Elle sacre Lana par terre avec un coup d’épaule et y va pour un Asuka Lock, mais Lana retient les cordes. Après un épreuve de force et quelques roll-ups, Lana y va d’une série de 3 coups de pied; compte de 2. Mais un échange de coups de coudes et de coups de pied raté, Lana tente un autre Roll-up qui est contré en Asuka Lock. Lana tape aussitôt.

Victoire d’Asuka par soumission. Note de ce match 1$/5.

Dès le son de la cloche, la musique de Nia Jax retentit et elle accourt par-derrière pour frapper Asuka. Shayna suit derrière. Les deux sont arrivées par le côté. Elles font le ménage à nouveau avant que Lana passe au travers de la table pour une 5e fois de suite. Dans le ring, Shayna tente de soulever Asuka, mais cette dernière s’en sort et kick Shayna. Elle repousse ensuite Baszler en dehors du ring avec un Hip attack, avant de quitter.

J’ai pensé à la manière la plus plate qu’on pouvait booker ce match et inclure la traversée de la table et c’est exactement ce que j’avais conclu. Ça me faisait donc peur que la WWE trouve une façon funky de faire perdre Asuka. Mais j’aurais dû me douter qu’on cherchait la manière la plus endormante pour humilier Lana encore une fois. Si je me fie à Family Guy, encore une douzaine de fois et après le gag va redevenir drôle. Faut prendre notre mal en patience… Passif.

Tout le long de la pause, Nia et Shayna sont restées dans le ring à ne rien faire. Nia prend le micro pour dire que quiconque pense qu’elles ne sont pas une équipe se trompe. Elles connaissent le travail d’équipe. Shayne réplique que c’est plutôt de la domination, mais qu’importe, ce n’est pas ce qu’elles disent qui est important, mais bien ce qu’elles font. Elles dominent toutes les divisions féminines. Quiconque veut s’opposer à elles, n’a qu’à se manifester maintenant.

Mandy Rose et Dana Brooke sortent des coulisses avec leur version #8 d’une toune métal danse lascive cheapette. Mais ce n’est pas tout, Lacey Evans sort aussi. Lacey a une toune originale, mais pas de partenaire. On lui a donc greffé Peyton Royce. Les deux s’obstinent pour être à l’avant plan tout le long de leur entrée. Alors on aura droit à un match triple menace, quand soudain, les Riott Squad arrivent. Si vous ne le saviez pas, les Riott Squad ont été repêchées à Smackdown. Eh oui…

Nia Jax et Shayna Baszler vs Mandy Rose et Dana Brooke vs Peyton Royce et Lacey Evans vs Riott Squad

Mais c’est un Open challenge, alors tout peut arriver. Mais Tom Philips nous explique que c’est un Open challenge où les titres ne sont pas à l’enjeu. Il ne faudrait quand même pas qu’on s’investissent dans ce match. Et si les titres ne sont pas en jeu, ça veut donc dire qu’une autre équipe peut gagner et devenir aspirante numéro 1. On y reviendra.

Le match commence et ça prend quelques instants pour que le bordel pogne. 4 équipes mais deux personnes légales seulement à la fois. Eh bien, les Riott Squad donnent des coups de pied synchronisés qui font tomber Nia et Shayna en bas du ring. Mandy et Brooke poursuivent avec des baseball Slides sur Nia et Shayna. Peyton Royce effectue un Crossbody sur tout ce beau monde. Lacey passe proche de se tuer en effectuant un Moonsault sur tout ce beau monde plus un. Et Ruby et Liv termine le travail avec des Crossbody sur tout ce beau monde élargit… On va prendre une pause.

Au retour, dans le ring, Peyton Royce a le dessus sur Liv. Lacey ne veut pas prendre le tag, mais Peyton lui sacre une claque sur le bras pour lui imposer. Liv sert un Hurricanerana à Lacey avant de donner le tag à Ruby. Lacey s’en sort avec un Leg Sweep. Mandy Rode prend le tag de Lacey pendant que Nia fait de même avec Ruby. Mandy esquive un Samoan Drop et donne le tag à Brooke pour du travail d’équipe. Elles tentent une souplesse à deux sur Jax, mais cette dernière réussit à renverser et à leur servir la souplesse. Les deux blondes sont dans le coin, mais esquivent quand Nia tente de leur rentrer dedans. Nia va se péter l’épaule dans le coin au ultra ralenti. Dana se charge de Nia pendant que Mandy donne des cheap shot à toutes ses adversaires. Brooke réussit son Swanton Bomb sur Nia, si on considère que tomber sur les fesses par terre est une réussite, mais Baszler vient sauver Nia. Dans le dernier droit, Mandy sert un Pump kick à Baszler pour la ressortir du ring. Peyton sert un coup de pied circulaire à Mandy. Ruby sert un Standing STO à Peyton. Lacey frappe Ruby avec le Women’s right et Dana garroche Lacey en bas du ring. Liv Morgan prend le tag de Dana et effectue un Dropkick à Nia Jax. Lacey prend le tag mais est accueillie par un Drop toe Hold. Liv et Ruby y vont d’un Codebreaker suivi du Riott Kick. Mais Baszler interrompt le compte encore une fois et emmène Ruby en bas du ring pour le Karidafudadida Clutch. Elle ramène Ruby dans le ring et Nia s’en sert pour avoir le tag. Elle fait un Samoan Drop à Lacey Evans avant le tombé.

Victoire de Shayna Baszler et Nia Jax par tombé. Note de ce match 2$/5

Comment ne pas être en beau joual vert après ce match? Comment ne pas penser que ce match a servi à faire mal paraître les lutteuses dans un match chaotique au ralenti qui n’a permis à personne de briller et où les championnes ont gagné. C’est du booking paresseux. Et Peyton Royce en équipe avec Lacey?! Les femmes ont toutes les raisons de se plaindre. Très déçu. Passif.

Il y a un gros problème à RAW ce soir. Je me rétracte. Il y en a plusieurs. Mais un des problèmes inhabituels, c’est le son. Je ne sais pas pourquoi, mais la musique qui devrait être en arrière-plan est beaucoup trop forte. On ne comprend rien de ce que Tom Philips essaie de nous dire. Je me sens comme un habitant de Saint-Lambert en ce moment!

On nous présente ensuite des faits saillants d’il y a 5 mois quand Jeff et Elias s’étaient fait frappés par un char. On ne sait toujours pas qui a fait ça *tousse* Sheamus *tousse*.

Elias se prépare avec son band en coulisses, pour le grand concert de ce soir. Ils sont tous habillés en noir et si on leur avait donné des masques, ils auraient pu être des ninjas ou des membres de Retribution. Il faudrait vraiment un département de costumes.

Le concert d’Elias

On nous présente Elias, qui est sur la rampe avec son band. Elias nous fait une promo complètement babyface pour la sortie de son nouvel album euh… Voyons, Universal Truth. Mettons qu’il s’est un peu enfargé en le disant. La foule en canne répond « Walk with Elias » sur demande et il peut commencer le spectacle en nous présentant la chanson « Amen (I’m going in) ». Il espère que Jeff Hardy écoute bien. On ne sait pas trop pourquoi il veut que Jeff écoute cette chanson Pop-Rock Christian Métal qui semble plus faire référence à Undertaker que d’autre chose. Et on écoute la chanson pas mal au complet je dirais. Il y a même des gros effets pyrotechniques pour le solo de guitare. On voit clairement qu’Elias n’a pas pris de chance et qu’il fait du beau lypsync. Après la chanson, Elias remet sa guitare à un technicien et quitte la scène. Mais la foule virtuelle en veut encore… Mais pas vraiment. Pas grave, Elias nous interprétera une deuxième chanson. Elias redemande sa guitare électrique au technicien, mais ce dernier, dos à la scène, fait un gros solo de guitare. Elias est choqué quand soudain… Le technicien se retourne et enlève son masque et sa capine. Qui ça pourrait bien être! C’est Jeff Hardy, quelle surprise! Hardy swing la guitare en direction d’Elias, mais Elias se lance par terre et roule jusqu’en bas de la rampe. Jeff atteint solidement le micro. Il répète que ce n’est pas lui qui a causé l’accident.

Je ne sais même pas par où commencer. D’abord, quelle chanson épouvantable. Amen, I am going in, je ne ferais jamais écouté ça à nos enfants. Deuxièmement, je n’ai rien compris du discours babyface d’Elias. À part, une ligne où il a dit qu’il n’aimait personne, il ne s’est moqué de rien. Très étrange. Et finalement, de faire comme si on ne savait pas qui était le coupable est très nébuleux alors que Jeff Hardy, Elias et Sheamus sont tous sur le même show. Bref, c’est encore une fois l’incompréhension totale. Passif.

Miz et Morrison se jasent en coulisses. Miz n’en revient toujours pas que Mandy l’ait traité de mesquin. Mandy a une super équipe à RAW. Morrison n’en revient pas de Lars Sullivan, mais Miz vu qu’on parle de lui. Tucker arrive et reproche au Miz de vouloir tout enlevé à Otis pour son propre bénéfice. Mais Miz n’est pas d’accord. Tucker les défie donc dans un match par équipe ce soir. Miz et Morrison trouve ça très drôle que Tucker pense être capable de se trouver un nouveau partenaire à RAW.

New Day fait son entrée dans le ring. Parce que Big E avait une rivalité avec Sheamus, mais qu’il est resté à RAW, c’est Kofi qui l’affrontera ce soir. Vive l’originalité légendaire de Vincent…

Au retour de la pause, on salue encore une fois Holy Wars pour leur chanson thème de Hell in the Cell. Mais comme Corey Graves, vendredi dernier, Tom Philips la nomme Welcome to hell au lieu de Welcome to MY hell… Rigueur, rigueur, rigueur… Je pense que RAW est en train de me rendre fou. Smackdown sera présenté à FS1 cette semaine, au lieu de FOX, et tout peut arriver… Sauf des cotes d’écoutes… Bon, me voilà de retour sur la bonne voie. On peut continuer.

Charly Caruso interview Elias en coulisses et lui dit : « Ouin, je pense que l’intervention de Jeff, ce n’était pas ça que tu avais prévu? » Charly est perspicace. Elias est furieux. Tout ce temps, en train de soigner une blessure, il pensait que les choses allaient changer et qu’il arrêterait de se faire interrompre durant ses prestations musicales. Tu vois qu’Elias ne regardait pas trop la WWE durant sa convalescence pour penser que les choses allaient changer. La semaine prochaine il veut célébrer la sortie de son album et une victoire, si bien qu’il défie Jeff Hardy à Hell In the Cell. Jeff acceptera plus tard à RAW Talk. Ça vous donne une raison moins de regarder RAW Talk…

On avait presque oublié que Kofi et Xavier étaient dans le ring. Micros en mains, ils nous expliquent que c’est la première fois en 4 ans qu’ils sont champions par équipe de RAW. Mais les choses ont changé… Bon Elias n’avait peut-être as tort après tout. Woods se remémore s’être déchiré le talon d’Achille l’an dernier et 2020 qui est une année de merde et Big E qui est resté à Smackdown, et il capote un peu. Kofi lui dit de se calmer et de prendre des grandes respirations de pouvoir de positivité. Mais Sheamus arrive sur la rampe. Il leur dit d’arrêter de pleurer car c’était déjà assez embarrassant vendredi dernier. Il leur dit que maintenant, sans Big E ils sont les deux tiers de New Day. Le gag c’est qu’en anglais 2 tiers ça sonne comme deux tas de merde. C’est un jeu de mots! « Two turds »… Riez, passez Go et ne réclamez pas 200… Kofi explique que ce n’est pas parce qu’ils sont séparés que New Day ne seront pas unis. Ils vont simplement répandre leurs graines dans les deux shows. Eh oui… Mais Sheamus annonce plutôt leur chute; ce à quoi New Day rappelle à Sheamus sa « chute » dans la table lors de son affrontement avec Big E. Sheamus va se remémorer ce soir ce que c’est que de se faire battre par un membre de New Day… New Day rocks!

Kofi Kingston vs Sheamus

C’est quand tu as l’impression que Kofi et Sheamus ont combattus ad nauseam depuis Mathusalem, que Tom Philips nous dit que ce match n’a pas eu lieu depuis 9 ans. Je n’ai pas a force d’aller chercher si c’est vrai.

Le match commence et c’est l’épreuve de force. Sheamus a le dessus avec un Dropkick et quelques droites. Il soulève Kofi en Military Press, mais Kofi renverse avec une corde-à-linge et un Dropkick à partir du tablier du ring. Kofi s’élance mais il est « attrapé » par Sheamus en bas du ring. Ce dernier l’envoie, tête la première, contre le tablier du ring. On fait une pause. Au retour, Sheamus maitrise Kofi au sol. Après que Kofi ait passé au cash sous les coups du 10 Beats of the Bodhran, Tom Philips souligne que Big E est dans un écran du Thunderdome. Et Xavier Woods le réalise aussi, si bien qu’il se met à le crier à Kofi pour lui redonner du courage. « Il est là, Kofi! Big E est là! ». Big E envoie des ondes positives à Kofi, qui fait son grand retour. Dropkick, corde-à-linge, Boom drop, Kofi est en feu. Il pointe Big E avant d’exécuter un Crossbody; compte de 2. Mais Sheamus surprend Kofi avec son Cloverleaf. Kofi demande encore à Big E de l’aider et il finit par renverser la soumission en Roll-Up; compte de 2. Kofi rate son Trouble in Paradise et Sheamus a toutes les misères du monde à faire son Alabama Slammer pour le contre. Finalement, Sheamus soulève Kofi pour faire son White Noise à partir de la 3e corde, mais Kofi esquive et y va d’un Russian Leg Sweep de la 3e corde. Après une série de Roll-up de chaque côté, Kofi réussit son Trouble in Paradise.

Victoire de Kofi Kingston par tombé. Note de ce match 3$/5.

Un long match entre les deux qui se termine avec une victoire clean; on devrait se réjouir. Mais le booking tellement illogique vient gâcher la sauce d’un match qui n’a pas été parfait dans l’exécution. Si Riott Squad peut être à RAW sans raison, pourquoi pas Big E? Et pourquoi Sheamus perd encore, et encore contre un membre des champions par équipe? Il va se trouver un nouveau partenaire et faire durer la rivalité pendant 6 mois? Passif…

On nous représente les faits saillants de Retribution qui se fait massacrer par la Hurt Business et The Fiend. Rien de mieux pour mettre la table à une promo d’Ali et ses complices dans une pièce sombre. Ce soir, The Fiend et la Hurt Business ont fait une grave erreur de penser que je n’avais que le pouvoir du nombre. Mes excuses Ali, mais même le pouvoir du nombre t’a servi à fuck all… Ali a le pouvoir de créer le chaos. Et il n’a besoin que d’un laptop ou d’un cellulaire pour le faire. Aussi bien tout avouer… Vous vous souvenez de la gimmick du hacker à Smackdown? Non… Euh… En tout cas, c’était lui! AH! Ha! Il connaît tous les secrets de la WWE. Il a vu les lutteurs se poignarder dans le dos pour faire avancer leurs carrières. Cette entreprise est rongée par la corruption et l’avidité. À cause de ça, des lutteurs sont abandonnés, laissés de côté et relégués aux oubliettes. Il promet d’exposer et de faire entendre la vérité. Et Retribution se chargera de faire taire quiconque voudra les en empêcher.

Si vous avez une explication pour trouver un lien avec The Fiend, n’hésitez pas à en faire part. Je cherche encore. Bravo à NostradaNic qui avait correctement prédit que tout le monde pensait que c’était Ali. Malheureusement, Ronda Rousey a peut-être remis les pieds dans le ring d’entraînement, elle n’a pas perdu son temps à hacker le système vidéo de la WWE avec son cell. Passif pauvre Ali.  

Hurt Business est maintenant en complet et MVP est très fier du travail de ses hommes. Titus O’Neil vient les voir et leur propose ses services pour que le Brand devienne WorldWide… Vous savez sa gimmick d’il y a … je n’en ai aucune idée tellement ça doit faire longtemps. MVP consulte ses partenaires et une seconde plus tard, ils sont en business. C’est-à-dire que la Hurt Business est en business et que Titus va se faire planter. Alexander part le bal et personne ne vient sauver Titus.

Miz et Morrison font leur entrée. Ils ont bien hâte de voir qui sera le partenaire de Tucker. Ce dernier fait son entrée. Il a cherché partout dans le monde pour dénicher le meilleur luchador disponible. El Gran Gordo! Il s’agit d’un gros monsieur avec un masque rose, une cape rose et des bobettes de la même couleur. Bon, c’est Otis, pour ceux qui en doutaient à la maison. Miz et Morrison ne tombent pas dans le panneau et Miz part un laïus interminable pour dire qu’Otis fait honte à tout ceux qui ont tenu la valise Money in the Bank dans le passé et qu’il va lui enlever pour restaurer le prestige que la valise devrait imposer. On a un beau lui mettre un masque, mais un cochon masqué reste un cochon. Il n’en faut pas plus pour choquer Tucker et le luchador. Ils sautent dans le ring pour attaquer Miz et Morrison.

Tucker et El Gran Gordo vs Miz et Morrison

C’est l’épreuve de force entre Tucker et Morrison, mais le Heavy Machinery est plus fort et plus agile. Il sert à Morrison un Crossbody à partir de la 2e corde dans le coin. Mais Morrison est plus ratoureux et prend l’ascendant avec le coup de pied le plus étrange que j’ai vu depuis longtemps. Ça permet à Miz et Morrison de faire du gros travail d’équipe sur Tucker. Double kick dans la face en série, double knee drop, Miz et Morrison sont tout feu tout flamme. Même quand Tucker essaie de retrouver son coin, Morrison l’en empêche avec des chops de sumo… Mais Tucker réussit une corde-à-linge sur Morrison pendant que ce dernier est penché. Un visuel hors-pair. Le Hot tag est donné à El Gran Gordo et ce dernier se charge de Miz à coups de corde-à-linge. Après une grosse botte et un Powerslam, Gordo tente le tombé, mais Morrison intervient. Miz pousse Tucker en bas du ring et vient pour exécuter son Skull Crushing Finale, mais R-Truth arrive de nulle part. Il entre dans le ring et ressort par la rampe. Tozawa et Gulak partent encore à sa poursuite. Ils sont finalement suivi par les Lucha House Party qui s’arrête un instant pour admirer El Gran Gordo. La disttraction permet à Pas Otis de planter Miz et de lui faire son Pas Caterpillar. Un Dozer bomb et tout est terminé.

Victoire de Tucker et El Gran Gordo par tombé. Note de ce match 2,5$/5…

Pour être certain qu’on comprenne bien où cette rivalité se trouve dans notre échelle de valeur, on lui a greffé la fabuleuse histoire du titre 24/7. En une seule petite émission, on est déjà rendu à 4 anomalies causées par le repêchage. Le thème caché de RAW ce soir : « On a hâte de passer à autre chose, ma parole! ». Passif…

 Au retour, New Day fête en coulisses avec Heavy Machinery… Xavier interrompt tout le monde, car il voit arriver Mandy. Elle a un gros jambon à donner à El Gran Gordo… Woods joue de sa Francesca et tout le monde danse!

Firefly Fun House

C’est le retour de la Firefly Fun House à RAW. Bray est en train de défaire ses boites de déménagement. Il sort son marteau, son masque noir de mouton et … un autre objet que je n’ai pas pu m’expliquer. Bray est triste de quitter ses amis de Smackdown, mais il se dit qu’il a déjà plein de nouveaux amis à RAW. Abby the Witch demande à Bray de faire moins de bruit. Rambling Rabbit est heureux d’avoir un nouveau départ à RAW. Il promet d’être un bon père et un bon mari. Mais Bray ne savait même pas que le lapin avait une épouse. C’est parce que Bray ne lui a jamais demandé. Wyatt promet d’être un meilleur ami à l’avenir tout en nous remontrant toutes les fois où Rambling Rabbit s’est fait tué. On rit. Surtout parce que quelques instants plus tard, Mercy The Buzzard bouffe encore le lapin. Haha! Oh, ça cogne à la porte. Qui ça peut bien être? C’est la surprise finale! Alexa Bliss est dans la maison! Yé! Bye Bye!

Bon, je pourrais être heureux de l’arrivée d’Alexa dans la Funhouse, car c’est probablement la seule chose positive à retenir de RAW. Mais cela demanderait de puiser encore dans l’espoir que les futurs segments soient bons, car ce soir elle est entrée sans raison et pour rien. Et la peur qu’il n’arrive rien est plus forte présentement que l’espoir qu’il se passe quelque chose de bon. Et le reste, c’était ordinaire un peu, non? Je ne sais pas quelle note donner, mais RAW est tellement bien parti pour être parfait… Passif.

Braun Strowman vs Keith Lee

Le train Strowman entre en gare, mais ce dernier a du mal à lever les bras, parce qu’il a encore mal aux côtes suite à son combat contre Roman vendredi. Keith Lee fait ensuite son entrée. On attend encore que Lee s’occupe de ramener son look et sa toune originale.

Le combat commence et Braun avertit Keith Lee, qu’il s’en est pris à la mauvaise personne. C’est ensuite Strowman qui remporte le clash initial. Ric Flair regarde encore le show dans le Thunderdome cette semaine! Youpi! Le train fait tomber Keith Lee en bas du ring avec une corde-à-linge. C’est l’heure du tour du monde et Lee se fait plaquer dans le tablier du ring. Strowman remonte Keith dans le ring pour lui faire son Powerslam, mais il a trop mal aux côtes. Lee en profite. Il martèle Strowman de coups. Lee fait ensuite un Splash à la Mark Henry, qui lui aussi est dans le Thunderdome. Et maintenant JBL. Pas surprenant que Ricky Bobby n’ait pas eu de place pour rentrer. De retour au match, Strowman tente un Splash dans le coin, mais Lee évite. Il fait ensuite un tacle à Braun pour l’emmener au sol. Braun est sonné. Keith veut le relever mais il a du mal. Lee utilise toute sa force. Donc Braun est au sol et il est comme en position de pedigree, pour que vous compreniez l’image. Mais Strowman se relève la tête dans la fourche de Keith Lee. Ce dernier a très mal. Braun sert une grosse botte à Lee.

Victoire de Braun Strowman par tombé. Note de ce match 0,1$/5

Après le match, Keith revient à la charge et kick Strowman dans les couilles. Il dit à Strowman que le monstre vient de rencontrer son dragon, tout en se tenant le paquet.

Ça aura pris deux mois et Keith Lee est déjà dans la voie rapide vers la catastrophe empruntée par Shinsuke Nakamura. Voir des gros monsieurs qui frappent dans les couilles et qui se tordent de douleur en se tenant le paquet, c’est plus que malaisant. À quand le jackstrap on a pole match? Passif…

Ne partez pas tout de suite, il y a une promo de Randy Orton pour terminer l’émission. Et je vous jure que ça ne va pas se terminer en queue de poisson… Bin non… Mais restez pareil jusqu’à la fin, s’il-vous-plaît!

La cellule accrochée au plafond descend pour la promo de Randy. Il voulait faire sa promo dans la cellule pour se remémorer tous ses exploits du passé. Il prend une chaîne et s’embarre dans la cellule. On espère qu’il a gardé la clé. Randy se tire une chaise au milieu du ring.

Randy nous explique qu’il a battu Mark Henry ici, Sheamus là, Jeff Hardy ici et Daniel Bryan là. Il est devenu champion de la WWE 2 fois, mais surtout, il a obtenu le respect du Dead man dans cette cellule. Tous ceux qu’il a battu seront intronisé au Temple de la renommée de la WWE. Et qui dit Temple de la renommée, dit légende… Mais le mot légende sert à toutes les sauces ces temps-ci. Peut-être que la victoire de Drew à WrestleMania était légendaire, mais…

La musique de Drew retentit. Drew arrive avec en chest avec sa ceinture. C’est un vrai bad ass, mais il ne peut rien faire contre une porte de grillage barrée. Il n’est pas comme Kane ou Brock Lesnar. Randy le nargue à travers la grille. Mais Drew a compris la vie. Ne dépense pas d’effort pour rien. Travail intelligemment. Il avait caché une grosse paire de cutters dans la barricade. Ha! Ha! Randy a la grosse chienne. Orton retourne dans le ring et attend Drew avec sa chaise, épeuré bin raide. Drew coupe la chaine avec ses Cutters et il entre en cellule. Il referme la porte derrière lui…

J’aimerais vous dire ce qui est arrivé ensuite. Mais RAW est terminé. Pas grave, RAW talk suit à l’instant. Mais le show commence juste à 23h05. Tout était fini et Randy et Drew avaient déjà quitté.

Ai-je besoin d’en rajouter? Qui s’est dit que c’était une bonne idée de faire ça? Pathétique…

Actifs

 

Passif

  • Intro The Fiend, Bliss, Retribution et la Hurt Business
  • Hurt Business vs Retribution
  • AJ Styles vs Matt Riddle
  • Asuka vs Lana
  • Nia Jax et Shayna Baszler vs Mandy Rose et Dana Brooke vs Peyton Royce et Lacey Evans vs Riott Squad
  • Le concert d’Elias
  • Kofi Kingston vs Sheamus
  • Promo Mustafa Ali et Retribution
  • Tucker et El Gran Gordo vs Miz et Morrison
  • Firefly Fun House
  • Braun Strowman vs Keith Lee
  • Finale, promo Randy Orton et Drew McIntyre

RAW a réussi une émission parfaite! Tout pour mettre la table à Hell In the Cell! Un véritable carnage télévisuel! On a enterré une bonne dizaine de lutteurs ce soir, si ce n’est pas plus. Et n’oubliez pas que c’est seulement la première de la saison de RAW! La descente aux enfers ne fait que commencer…

AWARDS

  • #LeSuperbe : Rien
  • #ClapDeGolf: Rien
  • #NiaiseMoi : Toute
  • #JeanAiroldi : Drew en habit d’enterrement
  • #Contravention : Les musiciens du band à Elias
  • #PausePisse : Toute
  • #BeaucoupBien : Rien
  • #NostradaNic : Otis va cacher-in sa valise contre le champion 24/7 et ça sera triste. Quoi?! Je recycle les mêmes affaires de chroniques en chroniques? Où pensez-vous que j’ai appris ça hein! ARGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.