La Révision des Comptes – RAW édition du  20 Juillet 2020

Les résultats du pool d’Extreme Rules, c’est ici

Par Benny is Money

Au menu à RAW :

  • Big Show affronte Randy Orton
  • Seth Rollins affronte Aleister Black
  • Bayley affronte Kairi Sane
  • Et Christian revient faire un tour…

Vous êtes-vous remis de l’horreur extrême? Sortez du Jacuzzi et remettez vos yeux dans leurs trous, c’est la route vers la fin de l’été qui commence!!!

Bienvenue à la révision des comptes!

RAW débute ce soir avec les faits saillants du match Rollins vs Rey d’hier soir. Mes yeux saignent encore… Les fans dans la foule ont enfin compris que taper dans les vitres, ça met de l’ambiance pendant la lecture du menu…

Seth Rollins fait son entrée dans le ring en compagnie de Murphy. Tom Philips nous annonce que Mysterio a subi une luxation du globe, mais que son nerf optique n’a pas été touché. Il a été chanceux en maudit, hein! Les gens huent Seth en lui criant : Shame! Shame! Seth fait son docteur en expliquant la blessure au globe oculaire mais réussit plutôt tel un hypnotiseur à nous endormir encore…  Seth a du mal avec l’image de Rey qui tient son œil; une image qui va lui rester en mémoire pour toujours. Ça l’a rendu malade, même au sens figuré, croyez-le ou non! Et Seth se demande s’il regrette… Mais Seth demande plutôt à l’Univers de la WWE s’il regrette de l’avoir nommé Messie et leader de RAW et de le traiter de monstre après coup. La décision que Rey a pris était la sienne et il doit vivre avec les conséquences. La beauté dans tout ça, c’est qu’on ne reverra plus Rey Mysterio! La pognez-vous?! Et Il ne reste maintenant plus personne pour empêcher le plus grand bien de RAW.

Aleister Black fait son entrée sur la rampe. Il dit à Seth qu’il essaie de se défiler, car c’est lui qui a créer tout ce qui est arrivé de terrible et il va régler son cas. Black fonce vers le ring, mais Murphy se met dans son chemin et Aleister l’accueil d’un coup de pied. Black monte ensuite dans le ring pour confronter Seth, mais Murphy s’en prend encore à lui et les deux se battent autour du ring. J’avais tellement hâte de les voir s’affronter enfin pour la 2389e fois. Après avoir propulsé Murphy par-dessus la table des commentateurs, Black monte dans le ring, mais Seth quitte rapidement pour éviter la confrontation.

Après un match comme celui d’hier, j’aurais aimé qu’on donne à Seth autre chose qu’une promo habituelle qu’on a entendu des centaines de fois maintenant et qui rend le match à Extreme Rules presque anecdotique. Et on dirait qu’on est encore pris dans le réchauffé… Pour donner envie de regarder RAW, ce segment ne faisait pas le travail… Passif.

Seth Rollins vs Aleister Black

Le match impromptu déjà annoncé d’avance est déjà commencé au retour de la pause. Seth y va de nombreux coups dans le coin sur Black. Il se plaint du comportement de l’arbitre qui tente d’appliquer les règles. Il s’agit du même arbitre qui s’est vu malmené hier dans le match entre Asuka et Sasha Banks; pas un week-end facile pour ce pauvre homme. Black reprend le dessus et envoie Seth en bas du ring avant de le pourchasser. Il envoie ensuite Rollins contre le poteau de coin et vient pour lui donner un coup de poing, mais Seth se tasse. Aleister a très mal au bras droit; prenez-le en note, ça risque de revenir souvent.

Rollins a maintenant la porte ouverte pour reprendre le dessus en portant toute son attention sur le bras droit d’Aleister. Black, pas plus fin, essaie constamment de se servir de sa main droite, mais à chaque fois ça lui fait trop mal. Une chance que Samoa Joe nous explique que ce qu’il appelle la mémoire des muscles a le dessus sur Black. Aleister a plus de succès avec les coups de pieds. Murphy monte aux abords du ring pour créer une diversion et il reçoit lui aussi un coup de pied. Ça permet tout de même à Rollins de reprendre ses esprits et d’esquiver un Moonsault. Rollins tente un stomp, mais Black se relève et surprend Rollins avec un Black Mass. Il veut faire le tombé, mais Rollins est trop près des câbles, si bien que Black doit le ramener au centre du ring, mais souvenez-vous, il a mal au bras! Murphy monte dans le ring, cette fois, et il reçoit un Black Mass lui aussi pour ses efforts. Mais au moins Rollins peut quitter le ring et on peut prendre une pause.

Au retour de la pause, Black a le dessus et il prépare Seth en le relevant avec son pied. Mais Rollins renverse avec quelques Superkicks. Seth tente ensuite d’appeler Murphy, qui est KO tout près de la table des commentateurs. Black attaque Rollins qui était juché dans le coin. Pendant qu’il reçoit des coups de la gauche, Rollins réussit à agripper le bras droit et le claquer contre la 3e corde en guillotine. Seth rate ensuite une descente du genou, mais esquive 2 tentatives de German Suplex et particulièrement la dernière en Arm Ringer qui emmène Black au sol. Rollins réussit ensuite le Stomp, mais la douleur fait en sorte qu’il ne peut pas faire le tombé. Il se rend de peine et de misère sur Black. 1… 2… et 3…

Victoire de Seth Rollins par tombé. Note de ce match 3,25$/5

Après le match, Rollins retourne sur la rampe avec Murphy et fait des signes de croix de sa grosse face à l’écran. Il ordonne alors à Murphy de retourner dans le ring. Les deux reviennent en courant et s’attaquent violemment au bras droit d’Aleister Black. On l’envoie dans le poteau à l’extérieur du ring,  ensuite sur la table des commentateurs, au sol, etc. Le coup fatidique est porté quand Murphy tient Black au sol et Rollins lui fait un stomp sur le bras.

Tu pars d’une rivalité où toute l’attention est centrée sur une partie du corps, l’œil, pour te retrouver dans une nouvelle rivalité où cette fois la partie du corps sera le bras… On va être obligé de renommer Rollins « Seth Redondance »… Le match était bon dans l’ensemble, mais la finale m’a laissé perplexe. C’est seulement la deuxième défaite d’Aleister Black à 1 vs 1 depuis ses débuts à RAW et il perd « clean » sans tricheries? On dirait que ça enlève tout le lustre et le fait qu’on semblait protéger sa série de victoires. Est-ce que ça annonce un match Bras contre Bras à Summerslam? Et là, là… Passif…

MVP et Lashley sont en coulisses avec Ron Simmons.

Pourquoi? Aucune idée. Ron quitte le groupe et MVP voit Truth qui passait par là et l’appelle. Celui-ci arrive avec un beau gros poêlon parce qu’il a bien peur de Bobby Lashley. Truth rit de la nouvelle ceinture de MVP qu’il croit être une réplique. Mais MVP lui dit être le vrai champion, ce que Truth n’achète pas. MVP demande ensuite au champion 24/7 de l’accompagner dans le ring pour une présentation spéciale. Mais Truth refuse, car il ne veut pas se retrouver encore dans le Nelson des Simpsons de Bobby. Mais Lashley lui explique que ce n’est pas Truth, mais le nouveau champion 24/7 qui est demandé dans le ring. Le papa  de Nicolas et arbitre arrive et Shelton Benjamin attaque R-Truth par derrière. Après le compte de 3, nous avons un nouveau champion 24/7.

Le champion 24/7 qui ne gagne pas la ceinture avec un roll-up… Juste pour ça = Actif!!

MVP fait son entrée dans le ring avec Bobby Lashley et Shelton Benjamin. Pour ceux qui l’auraient manqué hier, MVP déclare qu’il est le nouveau champion des États-Unis en raison du forfait d’Apollo Crews, trop blessé suite à la raclée qu’il a subi il y a un mois aux mains de Bobby. Une fois que leur match contre Dumb and Dumber, mieux connus sous les noms de Ricochet et Cedric Alexander, les CEO executifs de la « Hurt Business » vont aller célébrer. La musique de Ricochet retentit et il fait son entrée en compagnie de Cedric.

Naturellement, l’idée d’être Dumb and Dumber ne plait pas. On fait encore référence au fait que cette blague aurait été drôle en 2006, alors que pourtant le film est sorti en 1994… Il y a vraiment une fixation à la WWE avec l’année 2006. Quelque chose a dû mal tourné dans l’Univers WWE cette année-là… On traite MVP de pissous qui se cache derrière Bobby, alors MVP suggère aux deux fin-finauds de choisir parmi les 3 pour en affronter 2 de leurs choix. Mais les petits ratoureux ont un tour dans leur sac. Non ce n’est pas le retour d’Apollo Crews, mais bien Mustafa Ali. Il fait son grand retour et contrairement à Buddy Murphy et Andrade Cien Almas, il a retrouvé son nom au complet. Bobby fonce sur les gentils sur la rampe, mais il est reçu avec 3 Superkicks au visage. Les 3 montent dans le ring, pour intimider les pas fins, qui eux sortent du ring.

Mustafa Ali, Ricochet et Cedric Alexander vs MVP, Bobby Lashley et Shelton Benjamin

Le match commence et Ricochet affronte Bobby. Il réalise rapidement que Bobby est trop puissant; il donne le tag à Cedric. Le spectacle de « L’équipe se met à 3 pour démolir Alexander » commence. Tour à tour, Bobby, Shelton et MVP massacre Alexander du mieux qu’ils peuvent. Chaque fois qu’il tente de s’en sortir, il reçoit les coups de la corde-à-linge puissants. Lashley lance Alexander dans le coin et lui sert un Spear. MVP prend le relai et exécute un Big Boot avant de lui servir un Ball In Elbow.

Incroyablement ou ridiculement, Alexander se sort du tombé. Benjamin reçoit le tag et il envoie Alexander tout bonnement dans les cordes. Ce dernier s’accroche et n’a qu’à étirer le bras pour donner le tag. Beau gâchis Shelton! Alexander et Ricochet font un double Dropkick à Benjamin avant de donner le tag à Ali. Mustafa chasse rapidement Benjamin du ring, mais son grand retour est coupé un peu court; on doit faire une pause.

Au retour, Benjamin a le dessus et c’est au tour du spectacle « L’équipe a le dessus sur Ricochet ». Vous avez deviné, tour-à-tour, les pas fins ont le dessus sur Ricochet, jusqu’au Hot tag à Ali. Il fait le ménage. MVP est l’adversaire légal de l’autre côté. Bobby tente d’intervenir mais Mustafa le fait basculer par-dessus la 3e corde. Alexander et Ricochet le tiennent par les bras, tel un client non-masqué du Tim Hortons qui confronte les policiers, quand Ali plonge par-dessus le 3e câble pour faire revoler Bobby par-dessus la table des commentateurs. Pendant que Benjamin a maille à partir avec Ric et Cedric à l’extérieur, Ali est frappé par-derrière dans le ring et envoyer dans le coin par MVP. Ce dernier rate une Big Boot et Ali lui fait un Neckbreaker. MVP est couché en parfaite position pour recevoir le 450!

Victoire de Mustafa Ali, Ricochet et Cedric Alexander par tombé. Note de ce match 3,5$/5

On a un peu exagéré l’expression « couper le ring en deux » dans ce match, si bien que le fait qu’Alexander soulève l’épaule au compte de 2 après avoir été malmené ne faisait que très peu de sens. Ricochet a aussi subi le même sort et même si le match servait à mousser Ali, Alexander et Ricochet ont paru tout de même bien faible. Mais MVP et Bobby avaient besoin d’un nouvel adversaire et le retour d’Ali va faire du bien. Actif.

Randy Orton, en coulisses, nous explique qu’il y a des moments qui marquent une carrière.

Pour Orton, on pourrait penser à un match contre Mick Foley à Backlash ou lorsqu’il a joint Evolution, mais il pense plutôt à ce moment quand il a frappé le cou d’Edge avec une chaise. Il ne pouvait pas croire qu’un moment allait causer autant de torts. Il croyait que ses amitiés avec Big Show, Christian et Edge étaient gravés dans la pierre, mais ce n’était pas le cas. Dommage que ce qui les a tellement affecté lui a apporté autant de satisfaction. Il a terminé la carrière d’Edge, ruiner le dernier match potentiel de la carrière de Christian et fera la même chose ce soir quand il mettra fin à la carrière de Big Show d’un seul coup de pied.

En coulisse, Ron Simmons jasent maintenant avec les Viking Raiders.

Pourquoi? On ne sait toujours pas, mais Byron Saxton est vraiment excité de ça. Le trio de commentateurs recoivent maintenant Christian via satellite et Christian ne file toujours pas. Ça fait un mois qu’il a subi le Low blow de Flair suivi du Punt kick d’Orton et la vie va toujours aussi mal pour lui. Il ne pourra plus jamais regarder Flair et Orton de la même manière. Lui-même pense qu’il ne sera jamais plus le même. La seule chose qui lui remontrait le moral, c’est de voir Orton subir le même sort et la même douleur qu’il subit. Il va regarder le match contre Big Show attentivement ce soir.

Sarah Schreiber interview Bianca Belair en coulisses.

Mais à quoi pouvons-nous nous attendre de Bianca à RAW? Belair lui dit qu’elle est la plus forte, plus vite, plus toute finalement et que son ascension à RAW sera la plus rapide de l’histoire. Bon, on l’espère, mais on en doute. Elle dit qu’elle est venue tout simplement aider son amie Ruby la semaine dernière et que… Mais elle est interrompue par Peyton Royce, qui dit à Sarah de sacrer le camp, car cette entrevue est déjà trop longue. Peyton dit à Biance qu’elle a fait une grave erreur de ne pas se mêler de ses affaires et de s’associer à une perdante. Mais Ruby passait justement parlant et se met à rire des propos de Peyton, soulignant au passage que son amie Billie n’est pas là ce soir… Selon Royce, Billie Kay aurait d’autres affaires à faire ce soir, ce qui est bien mystérieux. Le ton monte quand Peyton se met à insulter Liv Morgan, si bien que Bianca met fin à tout et prévient Royce qu’elle devrait s’assurer que Billie voit bien la raclée IIconique qu’elle va subir ce soir.

Peyton Royce vs Ruby Riott

Le match commence et Peyton a rapidement le dessus avec des coups de poing et des coups d’avant-bras. C’est en gros le meilleur résumé de ce match; des coups de Peyton et des insultes. Peyton saute dans les airs pour donner un coup de pied et ça lui donne des ailes. Elle monte sur la 3e corde et vient pour faire une manœuvre, mais Ruby esquive et au retour, elle agrippe le bras de Royce avant de lui servir un Riott Kick.

Victoire de Ruby Riott par tombé. Note de ce match 2$/5.

Après le match, Ruby passe proche de pleurer tellement elle est émue d’avoir gagné. C’est normal, elle n’avait pas gagné un match en simple, toute émission ou House confondu,  depuis le 11 février… 2019… Ma parole…

Encore une fois, un match très court, très court, qui ne sert malheureusement pas à grand-chose même si c’est une victoire pour Riott. C’est malheureux… Passif.

Charly Caruso interview Andrade, Garza et Zelina en coulisses.

Elle a une toute nouvelle question pour eux : Puisqu’il y a eu des tensions entre vous durant les dernières semaines, comment allez-vous faire pour être au diapason contre les Street Profits ce soir? Des fois, je ne sais pas s’ils réalisent qu’il reçoivent le même script à chaque tournage. Naturellement, Zelina nous dit que tout va bien et Andrade nous dit qu’ils seront champions par équipe. Garza rajoute qu’à chaque match, à chaque entrevue, il est prêt pour chaque opportunité. Les Street Profits décident de mettre fin à tout ça en les attaquant. Le match est après la pause.

Street Profits vs Andrade et Garza

Le match commence et Andrade et Garza se ruent sur les Street Profits, un peu comme ils l’avaient fait contre les Viking Raiders. Dawkins est rapidement isolé par le travail d’équipe de Garza et El Idolo; les culottes de Garza n’ont pas le temps de rester longtemps dans le ring. Après un échange de coups de poing et de genoux dans le visage, Dawkins réussit à donner le tag à Montez, même si c’est lui qui est le plus sonné. Garza fait de même et Montez se lance à l’attaque d’Andrade. Il l’envoie en bas du ring et poursuit avec un Tope Con Giro directement sur son épaule. On a besoin d’une pause.

Au retour, les Street Profits ont le contrôle du match et travail en équipe sur le cas d’Andrade. Mais ce dernier réussit à pousser Montez dans son coin pour recommencer le travail d’équipe avec son partenaire. Garza et Andrade martèlent Montez de coup sur l’épaule, comme pour se venger su spot avant la pause. Ford réussit à s’en sortir avec un coup de pied sur le côté de la tête d’Andrade et il donne le tag à Angelo.

Ce dernier attaque rapidement Garza dans son coin avant de donner un Spinning Splash et un Bulldog à Andrade. Garza revient juste à temps pour sauver le tombé. Montez monte ensuite sur la 3e corde, mais Andrade pousse Dawkins dans les câbles et le fait tomber sur la fourche. Garza donne un Superkick à Angelo et ce dernier tombe comme une planche. Il monte dans le coin pour une Superplex, mais Montez contre avec des coups de poing qui font tomber Angel au sol. Montez s’exécute From the Heavens, changeant même de position à 180 degrés dans les airs pour écraser Garza.

Victoire des Street Profits par tombé. Note de ce match 3,75$/5

Très bon match entre les deux équipes et enfin, les futurs aspirants aux titres n’ont pas simplement battus les champions pour se mériter ensuite un match de championnat. Il faudra en faire plus ou différemment cette fois; c’est un bon changement. Actif.

Au retour de la pause, Andrade parle avec Garza pour lui dire « Tranquilo », que la défaite n’était pas si grave, mais Zelina arrive ensuite et elle est furieuse. Elle leur dit qu’ils ont bousillé leur chance ce soir et qu’ils sont « stupidos ». Mais Garza la rassure; ils sont sur la même longueur d’onde et ils vont lui prouver.

Bayley fait son entrée sur le ring en compagnie de la nouvelle championne de RAW, Sasha Banks. 

Sasha a eu des problèmes  de cheveux hier, comme en fait foi sa nouvelle perruque bleue aujourd’hui. J’ai l’œil! Sasha remercie les gens qui la huent pendant que Bayley demande du respect pour la nouvelle champion de RAW . Selon Banks, certains l’accusent d’avoir volé le titre hier, alors que d’abord, Asuka avait reçu ce titre sans même se battre, car Becky Lynch lui a donné avant de partir en congé de maternité. Et deuxièmement, Asuka a aspergé l’arbitre de liquide vert, qui aurait pu l’aveuglé très longtemps. Bayley n’a pas volé le chandail de l’arbitre, elle a seulement fait son devoir de modèle pour les jeunes, car quelqu’un se devait de le remplacer et faire le compte de 3.

Parce que Bayley est un modèle pour les jeunes. C’est pour ça qu’elle n’a fait que son devoir et qu’elle a fait le compte de 3. Ou bien Bayley est mêlé dans son texte, ou bien Asuka n’est pas sur le cue, ou bien le réalisateur a demandé de reprendre la scène, mais c’était très redondant à l’oreille. Sasha se déclare Banks 2 Beltz quand Asuka arrive avec Kairi Sane sur la rampe et elle est furieuse. Elle dit à Sasha que cette dernière n’était pas prête pour Asuka, mais qu’Asuka n’était pas prête pour une voleuse. Le titre de championne de RAW est le sien. Sasha l’invite à venir le chercher.

On pense que la bataille va éclater, mais oh surprise… Tiens donc, la Directrice-Générale de RAW, on dirait bien, apparait sur le grand écran. Il s’agit de Stephanie McMahon. Elle dit à Sasha que le match de dimanche était vraiment horrible. Elle n’est pas la championne de RAW. Mais Asuka non plus. Donc, lundi prochain, les deux vont s’affronter pour déterminer la gagnante, mais une disqualification, décompte à l’extérieur ou intervention de Bayley par exemple, donnera la victoire à son adversaire.

Stephanie McMahon qui sort de nulle part pour rendre une décision par Skype… Ça fait des semaines qu’on ne comprend pas qui prend les décisions, que même un grand monsieur chauve qu’on ne connaît pas à Smackdown change le tournoi Intercontinental à cause d’un accident d’auto et Stephanie McMahon arrive de nulle part pour prendre une décision? De toute beauté… Et Stephanie est baby-face? Passif…

Bayley vs Kairi Sane

Le match commence à la seconde où on revient de la pause, si bien qu’on entend la cloche sonner, même si on a l’impression que le match est commencé depuis longtemps. Kairi et Bayley s’échangent l’ascendant jusqu’à ce que Sane renverse un Irish whip dans les cordes en ciseaux de tête. Après un Hip Attack, Sane tente de frapper Bayley dans le coin, mais Bayley renverse en la projetant contre le coin du haut. Bayley prend ensuite l’ascendant en multipliant les souplesses et les coups et les tentatives de tombé.

Kairi tente quelques Roll-up surprises, mais Bayley est toujours en contrôle. Bayley tente ensuite une souplesse en se tenant dans les cordes, mais Kairi contre la manœuvre et applique un Axe Kick. Bayley est suspendue comme sur une corde-à-linge. Sane en profite pour lui appliquer un Stomp de la 3e corde. Kairi tente le tombé, mais Bayley est trop près du bord du ring, si bien que Banks aide subtilement Bayley à rouler en bas. On prend une pause.

Bayley a repris le dessus au retour. Shayna Baszler n’a pas de match ce soir, quelle surprise, et elle regarde la télé de côté. Charly qui est à l’affût de tout, se demande si elle a vraiment un intérêt à regarder ce match. Shayna lui dit qu’évidemment elle a un intérêt puisqu’elle passe ses journées à se tourner les pouces. Elle a un intérêt pour ce match de la même manière qu’un requin a de l’intérêt lorsqu’il voit une nouvelle proie. On souhaite bonne chance à Kairi Sane, qui croyait surement que les blessures étaient terminées depuis qu’on ne voyait plus Nia Jax.

Pendant l’entrevue, Bayley tente une Stalling Suplex, mais Sane la renverse en DDT. Sane poursuit avec un dropkick. Elle projette Bayley dans le coin, avant de lui servir un Sliding D. Elle monte ensuite sur le haut de la 3e corde, mais Bayley monte et lui attaque le bras, un peu de la même manière que Seth l’a fait pour Black. En plus de partager la même chanson, ils partagent le même arsenal elle et Seth, maintenant. Mais Kairi s’en sort en faisant tomber Bayley tout croche dans le coin.

Elle réussit ensuite un double stomp suivi peu après d’un Spinning back fist, qui rappelle celui qu’Asuka lui avait servi récemment. Sane monte ensuite pour exécuter son Insane Elbow. 1…2… Non… Bayley lève l’épaule. Bayley réplique avec un coup de genou au visage. Elle monte elle aussi sur la 3e corde et y va d’un Elbow Drop. 1… 2… Non! Kairi lève l’épaule. Bayley regarde Sasha, mais reste confiante : « I got this ». Elle prend Kairi pour exécuter un Bayley-to-Belly suplex, mais Kairi renverse et lui fait un Roll-up…

Victoire de Kairi Sane par tombé. Note de ce match 3,75$/5

Match divertissant et pour une fois, on a un nouveau scénario que celui où Bayley triche pour gagner. Les deux lutteuses ont été très divertissantes et l’histoire racontée a fonctionné. Ça devrait mettre la table pour ce qui va arriver lundi prochain. Actif.

Il est 22h22 quand enfin, le champion de RAW est présenté en coulisses. Charly lui demande comment il va et naturellement, il n’est pas au meilleur de sa forme, ayant l’impression d’avoir déboulé un escalier sans fin hier, mais il s’en va dans le ring nous dire ce qui s’en vient pour Drew.

Au retour de la pause, Drew et sa chemise turquoise qui ne fitte pas avec son titre de psychopathe écossais s’amène dans le ring. Il salue l’effort de Dolph Ziggler hier qui avait choisi une stipulation tout à son avantage et qui est passé bien près de gagner. Drew a même eu chaud à un moment donné… Mais c’est ce qui représente le mieux Dolph : « Passer proche ». Maintenant, il est temps de regarder vers le futur : Summerslam. Drew veut donc un adversaire à la hauteur du plus gros évènement depuis WrestleMania.

Dolph Ziggler fait son entrée jusque dans le ring et dit à Drew qu’hier, il a vu la peur pour la première fois depuis longtemps dans ses yeux. Il sait que la stipulation était à son avantage, mais Dolph sait qu’il est passé très proche et il mérite un autre match. Drew ne veut rien savoir; il l’a battu hier et pense que Dolph ne fait que s’humilier. Drew lui dit qu’il va l’épargner en quittant le ring.

Mais avant de quitter, il lui donne un Glasgow Kiss. Dolph lui dit de se retourner et de l’écouter. Il demande un autre match, et c’est Drew qui peut choisir n’importe quelle stipulation. Drew reconnait que Dolph doit avoir des talents d’avocat car il a changé d’idée. Il accepte le match et dit à Dolph qu’il va lui servir la même médecine : Il ne divulguera la stipulation seulement avant que la cloche ne sonne.

Je pense que tout le monde est conscient que l’adversaire de McIntyre sera Orton à Summerslam et la WWE ne fait qu’utiliser Dolph pour passer le temps. C’est dommage pour lui car je suis certain qu’il mériterait un meilleur sort que faire-valoir. Mais cette rivalité est absolument oubliable. Ça donne des bons matchs, mais des segments plus qu’ordinaire. Passif.

Après qu’on nous ait présenté un vidéo illustrant la grande carrière de Big Show, pleine de coup de poing, Big Show nous fait une promo bien sentie qui venait de son âme. Il nous rappelle qu’Orton est le lutteur le plus dangereux à la WWE. Il a connu toute une année. D’abord, il a déchiré le triceps d’Edge et a transformé le rêve d’un dernier match de Christian en cauchemar. Big Show est maintenant sur sa liste.

Il ne sait pas si les voix dans sa tête son trop fortes ou si elles sont contrôler par Ric Flair, mais Randy veut vraiment redevenir le Legend Killer et il ne croyait pas que ce jour viendrait. Ils se comparent ensuite à des tigres et dit qu’on ne peut ignorer la nature de ce que nous sommes. Il comprend la pression que vit Randy en tant que lutteur de 3e génération, parce que lui a la réputation d’être le meilleur géant au monde et c’est lourd à porter. Mais il ne laissera pas Randy écrire le dernier chapitre de son histoire ce soir…

On pourrait prendre au sérieux Big Show et sa promo s’il ne s’était pas battu avec des Ninjas quelques semaines auparavant. On dirait que de lutter avec Orton requiert la promo sérieuse qui vient de son for intérieur et qui est le fruit d’une grande réflexion profonde sur son existence. Désolé Paul, je n’ai pas embarqué… C’était bien essayé… Bel effort…

Big Show vs Randy Orton (Match non-sanctionné)

Un match non-sanctionné après avoir sanctionné un match où le perdant a vu son oeil quitter son orbite, ça enlève un peu de lustre et de charme au fait d’être non-sanctionné. Orton fait son entrée, mais il est seul et non pas accompagné de Ric Flair, comme le voulait la tradition ainsi que la vignette qui nous présentait le match depuis le début de RAW. Le match commence et Big Show attaque rapidement Orton avec des coups de poing dans le ventre alors que ce dernier essaie de s’échapper d’un coin à l’autre.

Orton n’a pas de réponse, si bien qu’il reçoit un Spear du Big show. Orton quitte le ring. Big Show en profite pour emmener une table dans le ring. Il vient pour remonter Orton dans le ring, mais il est attaqué par Andrade et Garza, pour nous montrer qu’ils sont à la même page. Les Viking Raiders viennent à la rescousse et sortent Garza et Andrade des abords du ring.

Au retour de la pause, Orton tente d’endormir Big Show, mais ce dernier s’en sort avec un bon coup de tête. Big Show s’élance dans les cordes, mais il est stoppé par un Dropkick au genou de la part d’Orton. Orton tente ensuite le Punt, mais il est accueilli par un Chokeslam de Big Show; compte de 2. Big Show veut ensuite donner son gros coup de poing, mais Orton quitte le ring. Big Show prépare la table dans le ring.

Il agrippe Orton du tablier du ring et le projette par-dessus le 3e câble. Il couche Orton sur la table et vient pour lui faire un Reverse Splash de la 2e corde, mais Orton se tasse. Orton se prépare ensuite et assène un RKO à Big Show. 1…2… Mais Big Show relève l’épaule. Randy descend en bas du ring et cherche sous le ring. En trouvant une chaise, Samoa Joe nous dit que c’est ce qu’Orton cherchait et Randy confirme à Samoa Joe que c’est exact. Les coups de chaises pleuvent sur Big Show. Pendant que l’arbitre fait le ménage, Orton soutient Big Show qui a les pieds sur le 3e câble et lui assène un Draping DDT. Orton sent la fin. Il met ses poings au sol et exécute un 2e RKO.

Victoire de Randy Orton par tombé. Note de ce match 3$/5

Après le match, Orton célèbre sobrement sa victoire, pendant que Big Show se tient péniblement avec la 1ère corde pour tenter de se relever et reprendre son souffle. L’occasion est trop belle. Orton le Punt kick…

Le match n’avait pas la magie ni l’élément de surprise qui aurait rendu ce match plus significatif. On semble avoir simplement refait la formule en donnant un peu d’offensive à Big Show avant que ce dernier tombe à la suite des nombreux coups de chaise. Big Show n’était peut-être pas non plus celui qui allait gagner assez de sympathie de la part des spectateurs pour que ce soit spécial comme moment. Passif.

Actifs

  • Shelton Benjamin vs R-Truth
  • Mustafa Ali, Ricochet et Cedric Alexander vs MVP, Bobby Lashley et Shelton Benjamin
  • Street Profits vs Andrade et Garza
  • Bayley vs Kairi Sane

Passif

  • Promo ouverture Seth Rollins
  • Seth Rollins vs Aleister Black
  • Peyton Royce vs Ruby Riott
  • Segment Bayley, Sasha, Asuka, Stephanie
  • Segment Drew McIntyre et Dolph Ziggler
  • Promo Big Show
  • Big Show vs Randy Orton

Des bonnes choses à RAW cette semaine, des bons matchs, mais la vieille recette semble toujours aussi présente et la route vers Summerslam parait encore bien loin.  J’espère qu’on fermera la boucle la semaine prochaine et qu’on commencera à voir les nouvelles directions la semaine prochaine. Il faudrait… Ça serait le temps…

AWARDS

  • #LeSuperbe : Bayley vs Kairi Sane
  • #ClapDeGolf: From the Heaven the Montez Ford
  • #NiaiseMoi : Rollins qui s’attaque maintenant au bras de Black, qui perd clean
  • #JeanAiroldi : Andrade, moitié toréador, moitié Samouraï.
  • #PausePisse : Peyton Royce vs Ruby Riott
  • #BeaucoupBien : Mustafa Ali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.