La Révision des comptes Smackdown Live Édition du 3 avril 2020

Par Benny is Money

Dernier Smackdown Live avant WrestleMania 36, trop gros pour que tu sois capable de t’acheter des air looses samedi. Au menu, John Cena répond à Bray Wyatt, pendant que Miz reçoit ses adversaires à WrestleMania… On va dire…

Ah! Et j’oubliais… Triple H a mentionné sur les internets que Roman Reigns sera sorti de la carte de WrestleMania de manière unique… Et ce n’est pas à cette définition-là de « unique » que je pensais…

C’est le moment de la révision des comptes!

Début du show, ambiance de mini-putt, un samedi après-midi en janvier, Micheal Cole nous accueille, seul comme le gérant d’un salon mortuaire, au début du week-end de WrestleMania… (C’est le moment de capoter, mais dans le silence et dans le respect…)

Smackdown démarre en force avec Miz TV, mais pas de Miz (on s’attend aussi à un match de championnat par équipe en fin de semaine avec pas de Miz; donc c’est concept)

Le ring est entouré d’échelles. Les cousins de Roman Reigns font leur entrée dans le ring et affirment qu’ils vont gagner les championnats par équipe en fin de semaine, mais New Day les interrompt en chantant « Oh no », probablement parce qu’ils ont internet… Un petit sous-entendu anal et hop, Miz et Morrison font leur entrée, pas de musique, comme des vrais champions. Ils grimpent dans deux échelles pour nous dire que les Usos et les New Day vont s’éliminer les uns les autres et qu’ils n’auront qu’à grimper pour facilement gagner. Belle stratégie, mais les gars dans le ring se rendent vite compte que Miz et Morrison sont pas mal vulnérables. Ce qui était supposé être une attaque assez simple, fini en catastrophe quand Jimmy ou Jay, c’est selon, superkick Kofi qui tenait Morrison… Finalement Miz et Morrison se servent d’une échelle pour se sortir d’impasse.  Bref, aucun changement à WrestleMania… Tout va bien…

Enregistrer Smackdown d’avance peut mener à des segments promos qui ne servent absolument à rien. On vient d’en voir un bel exemple. Est-ce que quelqu’un aurait pu trouver une façon créative de se sortir d’impasse et changer le match de WrestleMania? Certainement… Mais c’est le modus operandi de Vince McMahon… Ce segment tombe dans la colonne des passifs…

Tucky se prépare pour son match plus tard face à Dolph Ziggler, mais Mandy Rose vient lui piquer un brin de jasette… Malheureusement, le gars du son est en pause.

Petit glitch The Truth will be heard…

Attachez vos tuques, Ric Flair se bat contre HBK Shawn Michaels ce soir!… Mais pas ce soir… Il y a 12 ans… Restez-là!

Après avoir vu son mari et son beau-frère se faire planter, au tour de Naomi de faire son entrée et le gars aux effets de lumières se gâte comme il faut. Naomi affronte Lacey Evans et Tamina après la pause.

Hello Canada!

– C’est moi ça!

– C’est moi, ton buddy Scott Stanford… WrestleMania c’est en fin de semaine, pis manque pas Brock Lesnar vs Drew McIntyre pis Goldberg vs Roman Reigns…

– Ouin, mais sur internet, ça disait que…

– Ta yeule… C’était Scott Stanford, pis ça c’est tout ce dont tu as besoin de savoir sur la WWE…

Retour de pause, et Naomi danse encore dans le ring en essayant d’oublier qu’elle fait une crise d’épilepsie…. Drôle de stratégie d’avant-match.

Hipster Bayley et sa tuque, pas de marque CJDLL (déception) sont accompagnés par Sasha Banks et son look « fantasme d’Avatar ou chaîne de télé brouillée sul’ câble en 94 » selon votre année de référence… Lacey Evans donne son chapeau du Kentucky Derby à Micheal Cole pour faire diversion et qu’on regarde ailleurs…

Le match commence et les baby faces Evans et Naomi se mettent en équipe pour freiner le train Tamina… Les succès sont mitigés…

Micheal Cole rappelle à Sasha qu’il a déjà gagné un rap contest et demande s’il peut être sur son album… Si vous cherchez quoi ne pas regardez sur le WWE Network, vous êtes servis…

Bayley et Sasha refusent ensuite de répondre aux questions tendancieuses de Cole. Un vrai Jay Du Temple… Oh là là, la sens-tu la bisbille? Au retour de la pause, Lacey est à l’extérieur du ring, ce qui donne à Sasha une grosse envie de pisser. (En même temps, dans son suit moulant, assis de même, peut-être que sa vessie…) En tout cas, elle assomme Lacey dans les escaliers, mais Naomi, qui voit tout ça, réplique en lui assénant un coup de pied au visage… Bayley s’en sacre un peu, même si elle feint d’être attristée de voir Sasha assommée à terre et qui risque de ne pas se rendre… En tout cas…

Finalement Bayley se tanne et va frapper Naomi avec une guillotine dans les câbles. Tamina en profites pour nous démontrer à quel point gagner la ceinture 24/7, ça change une vie… Victoire de Tamina, qui est félicitée dans le ring par Bayley avec une poignée de main. Elle n’a visiblement pas écouté les conseils du Dr Arruda et Tamina lui fait payer le prix avec un superkick. Sasha, qui cherche toujours la salle de bain, monte dans le ring, visiblement confuse… Boom, samoan drop! Tamina envoie un message clair : ce n’est pas elle qui va gagner en fin de semaine…

Ce match ne passera naturellement pas à l’histoire, mais réussit tant bien que mal à nous expliquer ce qui va se passer à WrestleMania. On voit qu’elles sont capables de prouesses athlétiques, mais elles n’ont pas le niveau en ce qui a trait à l’enchaînement des manœuvres.

2,50 $ sur 5… Passif

Après la pause, on revient voir le dernier match de Ric Flair… Oui, oui… Il y a 12 ans…

Ric Flair vs HBK à WM24

« Je suis vraiment désolé… » Sweet chin music…

Ah un bon vieux classique 2008 entre deux gars qui ont lutté dans les années 80… Très content pour JR, qui reste à la maison et qui va recevoir quand même un petit chèque de paie …

Comme segment pour remplir du temps, je le mets dans les actifs…

Retour et sur le coup de la première heure, nous avons des nouveaux développements majeurs…

(*cue musique de suspense, dramatique)

Revoyons ce qui est arrivé à Elias la semaine passée… Eh oui, il a passé comme un épais par-dessus la balustrade et Corbin l’a sacré en bas… C’est bien ce qu’on croyait… Maintenant, le match est toujours à l’horaire de WrestleMania, mais on ne sait pas si Elias va participer…

– Hum, OK… C’était ça ta grosse nouvelle, Micheal Cole?

– Oh j’oubliais… Goldberg va affronter Braun Strowman à WrestleMania…

– Quoi? Comment ça?! Scott Stanford m’a dit qu’Internet, c’était de la…

– Ta yeule, Tucky parle, écoute-le…

Je ne m’habitue jamais à écouter et analyser correctement les propos de Triple H. Roman Reigns sera sorti de WrestleMania, de manière unique. Regardez Smackdown… Soyez attentifs… Ça ne sera mentionné qu’une seule fois… Smackdown vient de s’endetter assez solidement… Passif

Pendant que la créativité de la WWE est en confinement, Tucky jase en coulisses avec Otis. Heureusement, le gars de son est à son poste. Tucky explique à Otis que Mandy lui a demandé comment il allait… Otis sait pas trop quoi penser… Le gars de son est sur le bout de son siège, captivé par ce roman-savon… Le son du texto… Le son du texto!!

(*Cue son du texto)

Otis est bien content de recevoir un texto et dit à Tucky qu’il en a pour 5 minutes… Tucky va devoir aller au ring tout seul comme un grand.

Match entre Dolph Ziggler et Tucky

Ziggler réussit à avoir le dessus de peine et de misère avant la pause publicitaire.

Retour de pause et Tucky sacre une volée à Dolph tellement que Dolph essaie de s’en aller… Finalement Tucky déboîte les escaliers sans trop de raison, mais Ziggler en profite pour lui donner un gros coup de pouce dans l’œil avant de lui faire un zig zag sur l’escalier… C’en est trop! Disqualifié…

2,5 $ sur 5

Ziggler, qui s’ennuie de RAW, vient pour appliquer un conchairto d’escaliers à Tucky, mais Mandy et Sonya arrivent sur la rampe et demandent à Dolph d’arrêter…

Tout ça permet à Otis de sortir de la salle de bain en courant et d’arriver au chevet de Tucky, le chandail tout croche… Mais oh surprise! Il y a un pirate informatique anonyme qui glitch encore la production… Mais cette fois, l’homme inconnu, aux ordinateurs full puissants, a une série de vidéos compromettants…

Sonya Deville est pris en flagrant délit de tendresse le 14 février dernier. C’est elle qui a manigancé avec Dolph pour qu’il empêche Mandy d’avoir une date avec Otis. Oh que Mandy est pas contente… Otis essaie d’attraper Dolph, mais Ziggler est trop rapide…

Retour de pause et Sonya n’a visiblement plus beaucoup de cardio depuis le confinement parce qu’après avoir marché 10 secondes, 20 pieds derrière Mandy, elle abandonne…

Tout ça… Est-ce que c’est tellement mauvais que c’est bon? Hum… Pas sûr… Mais, on ne peut pas empêcher un cœur d’aimer… Et qui est donc ce personnage d’Anonymous si mystérieux? Serait-ce le policier Ali, incapable d’agir sur le terrain, qui aurait trouvé une façon de faire régner la justice, pendant qu’il google en coulisses? Ça m’a tout l’air d’être ça… Actif…

Si vous aviez quitté après l’annonce du forfait de Roman Reigns en vous disant que ça ne donnait plus rien de regarder le reste de ce show-là, on vous annonce qu’il vous reste 5 minutes avant Shinsuke Nakamura vs Daniel Bryan…

Daniel Bryan vs Shinsuke Nakamura…

Voici la logique WWE expliquée pour vous… Sami Zayn devient manager de Nakamura pour l’aider. Nakamura gagne la ceinture Intercontinentale. Nakamura perd la ceinture Intercontinentale. Sami Zayn gagne la ceinture Intercontinentale grâce à Nakamura et Cesaro. Daniel Bryan affronte Nakamura dans un match préparatoire avant d’affronter Sami Zayn…

Une chance que Nakamura fait un bon salaire à la WWE, parce que sinon je serais triste pour lui. Vince McMahon, pour rester dans la thématique, a complètement manqué le bateau… C’est une honte d’assister à ce match devant personne à Smackdown…

Excellent match, tantôt technique, tantôt striker. Beaucoup de soumissions, d’enchaînements, de renversements. Pendant que les deux lutteurs essaient de nous raconter une histoire dans le ring, Micheal Cole nous casse les oreilles et Sami Zayn essaie de lui faire fermer le clapet… Vintage Micheal Cole. Nakamura faire un sliding german suplex de toute beauté pour nous emmener à la pause.

Retour de pause et le match va bon train, quand finalement Nakamura se fait prendre dans le Yes lock. Cesaro intervient ce qui met fin au match. Victoire de Bryan par disqualification…

3,75$ sur 5

Gulak fonce ensuite sur Cesaro et les deux tombent de façon assez comique en dehors du ring. Cesaro va finalement projeter Gulak par-dessus la barricade. Et dans une séquence assez spectaculaire, Daniel Bryan tente un suicide dive sur Cesaro, mais celui-ci l’attrape en plein vol et lui porte un powerslam directement sur le coin de la table des annonceurs. On ramène Bryan dans le ring. Et pendant que Nakamura et Cesaro tiennent Bryan fermement, Helluva kick…

Trop bon affrontement pour Smackdown, mais qui livre ce qu’on leur a demandé de livrer. Une tristesse de booking, mais dans les circonstances, on prend toute la bonne lutte qu’on peut… Actif!

Segment final, rétrospective du Firefly Funhouse présenté par Progressive Insurance… Parce qu’on ne sait jamais quand une assurance maison peut servir…

John Cena fait son entrée et nous rappelle à quel point il a une belle relation avec le cameraman… Cena met ensuite sa casquette de vice-président aux relations publique et nous offre la plus belle cassette du pourquoi la WWE fait encore des émissions de lutte. John nous fait aussi croire que les licornes volent, que les sirènes sentent bon et que WrestleMania sera le show le plus imprévisible de toute l’histoire… Bien essayé… Il sort son laïus sur Bray Wyatt disant que The Fiend se nourrit de l’incertitude. L’incertitude mène à la peur, la peur mène à la panique, la panique mène à l’effondrement.  On se croirait dans une conférence sur le corona virus, mais il n’en est rien. Cena va terminer ce qu’il a commencé il y a 6 ans, parce que Bray Wyatt n’est même pas au niveau en dessous de Cena. Big match John accepte le challenge, même s’il n’a aucune idée dans quoi il s’embarque…

Rumbling Rabbit apparaît aux abords de la rampe, assis aux premières loges et il est si heureux de voir que John va jouer avec eux dans la Firefly Fun House, pour toujours… Tous les autres personnages de Bray apparaissent pour répéter eux aussi « pour toujours »… Mais il est là!

The Fiend apparaît au balcon… Quelques secondes plus tard, Bray Wyatt apparaît derrière John et lui dit : « Let me in »… Les lumières s’éteignent et se rallument. John Cena est tout seul dans le ring, visiblement confus… Il est certainement content d’avoir encore des culottes propres…

Je pense qu’on nous a servi une petite mise-en-bouche de ce qu’on pourra voir à WrestleMania entre les deux hommes dans la Firefly Fun house, mais je ne peux pas être enthousiaste après avoir vu ce segment. Ou bien ce sera génial tel un mauvais film d’horreur de série B, ou bien la blague va tomber à l’eau… C’est un risque… Passif…

Actifs

Flair vs HBK WM24

L’histoire d’amour entre Otis et Mandy

Shinsuke Nakamura vs Daniel Bryan

Passifs

Miz TV et le match qui est toujours sur la carte

Le match féminin triple menace

L’annonce du retrait de Roman Reigns de WrestleMania

Le segment entre Cena et Wyatt

Smackdown me doit de l’argent, mais j’aurai oublié lundi…

3 $ sur 5

Les Awards

#PausePisse : L’annonce du retrait de Roman Reigns

#ClapdeGolf : Le sliding German Suplex de Nakamura

#Niaise-moé: L’annonce du retrait de Roman Reigns

#JeanAiroldi : Sasha Banks (Bleu) Shinsuka Nakamura (Rouge)

#BeaucoupBien : Daniel Bryan qui n’a pas besoin de public pour raconter un match…

#LeSuperbe : Shinsuke Nakamura vs Daniel Bryan qui aurait dû être main-event à WrestleMania si Triple H était en charge…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.