Opinions & Critique : AEW Dynamite du 8 Janvier 2020

Par Jo Gévry

En ce 8 janvier à 20h, plusieurs d’entre vous ont surement syntonisé Télé-Québec pour écouter le documentaire « Les derniers des vilains ». De mon côté je me le gardais pour plus tard et j’étais prêt pour l’édition de AEW Dynamite présenté à Southaven, Mississippi.

J’ai décidé de vous partager un petit récapitulatif de la soirée accompagné de mon opinion.

Le tout commence avec un match par équipe mettant en vedette Adam Hangman Page & Kenny Omega contre Private Party. Avant le combat, un petit vidéo package nous rappelle le froid de la semaine dernière entre Adam Page et les autres membres de The Elite ainsi qu’avec Private Party. 

Bon combat d’ouverture, le rythme est rapide. On nous joue à plusieurs reprises un manque de communication entre Page et Omega, mais, heureusement pour eux, ils réussissent à se sauver avec la victoire.


Après le match, un segment vidéo est présenté sur le jumbotron où on voit Pac qui attaque Michael Nakazawa. Kenny court à son secours tandis qu’Adam Page décide de rester avec la foule profiter de la vie et de la bonne bière.

Très bonne idée de partir le show avec Adam Page. Il a eu tout un pop avec sa gimmick de cow-boy au Mississippi, c’est winner.

J’avais hâte de voir comment Private Party allait s’en sortir devant Page et Omega, et j’ai été agréablement surpris. Pour une équipe que je ne connaissais pas du tout avant Fyter Fest, je trouve qu’il y a eu une bonne progression dans leur match. On abuse un peu des petits cris aigus de la part d’Isiah Kassidy, mais ce n’est pas la fin du monde. Et pour ce qui est du Gin & Juice, leur prise par équipe, ça me plait ! Je crois qu’avec le temps, leurs matchs peuvent s’améliorer et avoir l’air de moins en moins chorégraphiés, alors on ne se décourage pas.

J’ai aussi aimé le fait qu’on joue le manque de communication entre Page et Omega mais que par habitude de travailler ensemble ils soient quand même capables de faire des mouvements par équipe.

J’ai hâte de voir le déroulement de cette histoire-là.

On poursuit avec le combat qui avait été annoncé la semaine dernière entre la championne Riho et Kris Statlander, combat qui met la ceinture de Riho en jeu. On se souvient que, finalement Statlander n’avait pas plus participé à ce match dû à des engagements au bar wrestling show. Brandi se joint à la table des commentateurs pour ce match et elle est en mode heel, jugeant Excalibur qui porte son fameux masque de luchador.

Je vais être honnête d’emblée, la division féminine d’AEW n’est pas la plus divertissante, mais j’étais curieux de voir ce match-là et c’est pourquoi la suite me fâche. La cloche sonne, Kris utilise son avantage au niveau de la force physique et prend le dessus sur la championne dès le début du match. Après quelques minutes, Rhio commence à reprendre le dessus, mais Statlander réussit à lui faire un superbe Superplex. C’est à cet instant qu’Awesome Kong et Meline arrivent par la rampe et viennent intervenir dans le match. Plusieurs interventions plus tard, dont par Brandi Rhodes qui quitte la table des commentateurs et  Dr.Luther qui était caché sous le ring, Awesome Kong fait perdre l’équilibre à Kris Statlander, qui avait Riho sur elle. C’est le tombé 1-2-3 Riho conserve sa ceinture.

Plusieurs problèmes ici. Je crois que nous avions potentiellement le meilleur match féminin de la AEW jusqu’à présent et ça été gâché par le Nightmare Collective (Brandi Rhodes, Awesome Kong, Meline Cruise et Dr Luther) qui n’a aucune réaction de la part de la foule. Laissez les filles lutter si vous voulez nous intéresser à la division. C’était bien commencé, mais ça mal fini.

Sammy Guevara contre Christopher Daniels.

Peu de choses à dire sur ce combat assez court. On a droit à la formule habituelle du heel contre face. Daniels prend le dessus et Guevara utilise l’arbitre pour se protéger et prendre l’avantage. Daniels revient, mais une intervention de Pentagon Jr, qui lui crie « Hey, amigo! Show me if you can! », faisant référence à son Arabian press botché d’il y a quelques semaines, le déstabilise. Sammy en profite pour lui donner un coup derrière la tête et se sauver avec la victoire.

J’aurais placé ce combat à un endroit différent dans la carte pour éviter des interventions dans deux combats consécutifs, mais c’était tout de même divertissant.

Aussitôt le combat terminé, nos amis du Dark Order viennent rejoindre Christopher Daniels dans le ring. Evil Uno louange la carrière de Christopher Daniels, lui dit que les fans ne croient plus en lui et lui offre un masque du Dark Order. La foule scande « SCU SCU ». Après hésitation Christopher Daniels repousse le masque et attaque Dark order. Une mêlée s’en suit et les Young Buck viennent en aide à Daniels, incapable de neutraliser à lui seul tous les membres du Dark Order. 

Le heel turn de Christopher Daniels aurait été très peu probable, surtout si on considère qu’on a peu vu SCU avec le titre encore. Je crois que le Dark Order commence à rejoindre le public, surtout si on les oppose à de gros noms de la division par équipe, et  ils peuvent aller chercher des réactions de la foule.

Maintenant au tour du match « frères contre frères» : Cody accompagné d’Arn Anderson et de Dustin Rhodes contre les Luchas Bros.

Début de match endiablé, plusieurs changements de partenaire sont faits, jusqu’au moment où Dustin est isolé dans le coin des Luchas Bros, qui ont pris comme cible la jambe de Dustin. Après plusieurs minutes laissé à lui-même, Dustin réussit le hot tag à Cody. Bonne séquence entre Cody et les Lucha Bros, changement de partenaire chez les frères Rhodes et retour de Dustin dans le ring. Dustin effectue un Canadian destroyer sur Fénix. Cody lui effectue un Cutter sur Pentagon Jr et Dustin y va de son Final Reckoning sur Fénix pour la victoire.

Je suis très surpris de ce combat et je dois lever mon chapeau à Dustin Rhodes. J’ai recommencé à écouter la lutte en juillet 2017, alors que la carrière de Dustin Rhodes agonisait à la WWE avec son personnage de Goldust. La preuve, entre juillet 2017 et Double or Nothing le 25 mai 2019, je me souviens seulement de lui en mixed tag team avec Mandy Rose et ce n’était pas très glorieux. Et bien, le 25 mai, il nous a sorti tout un match, sinon un des meilleurs de l’année contre Cody. Avec ce match tag team, Dustin nous a prouvé que, s’il est bien utilisé, il peut encore nous surprendre. Il n’est pas le plus fort ni le plus rapide, mais il est encore capable de nous raconter des histoires dans le ring. Chapeau Dustin.

Promo de MJF.

Nous, téléspectateur de TSN, n’avons pas eu droit au début de la promo, car on était en pub en image sur image, et c’est frustant de voir quelque chose se dérouler sous nos yeux, mais sans savoir ce qui en est. Pour cette raison j’ai eu beaucoup de difficulté à m’investir dans cette promo. En résumé, MJF demande à Cody de se présenter dans le ring, mais Cody ne se présente pas. Surprise, nul autre que DDP Diamond Dallas Page. oui oui, monsieur DDP Yoga en chair et en os, se présente. S’en suit un échange verbal entre les deux. DDP nous raconte qu’il se fait souvent demander s’il lui reste encore un match dans le corps mais MJF l’interrompt et affirme que, s’il ne veut pas l’affronter, ceux-là le veulent. Arrivent alors de The Butcher and the Blade, accompagné de Bunny. DDP effectue des Diamond Cutter à Butcher et Blade, Wardlow, qui accompagnait MJF, effectue un Low Blow à DDP et les arbitres arrivent pour les séparer.

Dernier match de la soirée : The Best Friends & Orange Cassidy  contre Jurassic Express

Combat sans histoire et victoire de Jurassic express.

Ce que je retiens de ce combat, ce sont les gimmick, et plus particulièrement celle d’Orange Cassidy, qui est une belle réussite. Dans un match par équipe, c’est parfait, il peut effectuer tous ses spots, tout à l’air facile. Comme le criait Jean-Marc Généreux dans Révolution : J’ACHÈTE !! J’achète tellement aussi Luchasaurus et Jungle boy ! C’est un gros oui ! Cependant, j’aimerais qu’on puisse revenir à la gimmick initiale de A boy with is dinosaur et oublier Marko Stunt. Je ne vois aucune amélioration dans sa lutte, il n’est pas crédible en terme de grosseur et il fait paraitre Jungle boy comme un géant, et pourtant, il mesure seulement 5 pieds 10 et pèse 150 livres. Le pire dans tout ça, c’est qu’en étant moins de 5 minutes dans le ring il réussit à ”flosser” à deux reprises. Ça, c’est non.

Le segment final : Est-ce que Jon Moxley va rejoindre l’Inner Circle ?

Chris Jericho, Samy Guevera et Jack Hagger accueillent Jon Moxley dans le ring. Jon annonce à Jericho qu’après une semaine de réflexion, il explique qu’il est venu à la AEW non pas pour l’argent, mais pour être au top, et c’est pourquoi il accepte de se joindre au Inner Circle. 

Célébration avec Jericho, Guevera et Hagger. Moxley prend les clés de la voiture promise la semaine dernière et annonce à Jericho que, finalement ce n’était pas vrai. Il fracasse alors une bouteille de little bit of the Bubbly sur la tête de Jericho, effectue un paradigm shit sur Guevera et se sauve avant que Hagger l’attrape. 

Fin de l’épisode 

Je conseille à tous d’écouter au moins ce segment. Jericho est toujours aussi bon au micro et Sammy Guevera a attiré mon attention. Il joue son rôle de « cheerleader » du groupe à la perfection. Très bon segment, cependant il y a eu une petite longueur qui nous laissait planer le turn de Moxley.

Pour le Dynamite de cette semaine, en général les combats étaient bien, les promos aussi. Les histoires établies continuent de se développer, ça nous donne envie de l’écouter la semaine prochaine!

Combat de la soirée : Cody et Dustin Rhodes contre Lucha Bros 

Déceptions de la soirée : L’intervention du Nightmare Collective et la censure des chants de la foule, certaines longueur dans les promos et le manque du début de promo de MJF.

Un Dynamite à ne pas manquer pour les nostalgiques, un  événement spécial « Bash at the Beach » présenté à Miami le 15 janvier.

Bonne semaine l’univers CJDLL

About the Author
Famille, lutte et baladodiffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.