Raw après MiniMania – 6 avril 2020 – Par Dave Ferguson

C’est lundi ! C’est aussi le quatrième jour de lutte de suite sans public. On dit souvent que dans la vie ça prend trois semaines pour créer une habitude….j’attends toujours! Allons-y pour un RAW sans aucune attente ce soir.

L’émission ouvre avec un montage sur le combat épique qu’on à eu droit entre Drew McIntyre et Brock Lesnar, rajoutez des bruits de foule à ce montage, et on est littéralement sur ”the grandest stage of them all”, on dirait que ce montage est presque venu modifier mes souvenirs de Wrestlemania, bien joué WWE.

Aussitôt la chanson thème terminée, notre troll en chef, Asuka fait son entrée, on comprends qu’elle est toujours en équipe avec Kairi Sane (heureusement), mais ce soir elle affrontera la version 2.0 de Liv Morgan. Pour moi c’est une belle marque de confiance envers Liv de la placer contre Asuka.

Match qui débute sauvagement avec des insultes de la part de l’empress of tomorrow, des échanges rapides, quelques tentatives de tombé très tôt dans le combat. Solide impression qu’on travaille fort sur les personnalités dans le ring, la tension entre les deux est palpable déjà sans même avoir d’historique entre les deux. Courte pause publicitaire, le ton hausse encore dans le ring, Asuka paraît puissante, Liv paraît compétitive, je suis heureux! Asuka utilise sa botte pour jouer avec Liv, celle-ci renverse la vapeur et tente un pin, qui est contré par Asuka. Morgan lutte de façon créative, on la voit faire un springboard ”codebreaker” du deuxième câble, WOW!

Le combat de près d’une quinzaine de minutes se termine avec une reprise du controle par l’ancienne championne par équipe qui exécute un asuka lock et cause la défaite pour Liv Morgan.

Bravo WWE, enfin Liv est utilisée à la hauteur de son potentiel, j’espère la revoir en action sérieuse dans les prochaines semaines!

L’émission se poursuit avec un montage sur la rivalité entre Baszler et Lynch, ainsi que leur affrontement à MiniMania, qui s’est soldé par une victoire ”par la peau des fesses” en se sauvant du kiri-chose… la prise de Shayna, pour réussir le compte de 3. On nous présente une entrevue post-combat qui à été réalisée samedi avec Lynch, celle-ci louange Shayna en disant qu’elle à un talent incroyable mais que leur combat n’était pas technique, mais une mesure de qui à le plus de ”coeur”. Becky invite Shayna à frapper à sa porte si elle n’a pas aimé la fin du combat.

On passe à Baszler, celle-ci promet de faire vivre la douleur de la défaite à Becky, et que son temps est compté! Une belle rivalité qui se poursuit.

Rematch à venir, les Street Profits offrent un rematch à Austin Theory et Angel Garza ce soir! Je crois que ça a le potentiel de voler le show.

C’est parti, les Street Profits font leurs entrée à Raw, on à l’impression que le feu est prit dans la place, bien hâte de voir le pop qu’ils auront quand la foule fera son retour! Célébration intérrompue par Garza et Theory accompagnés de Zelina Vega.

Garza débute dans le ring contre Dawkins, mais tag rapidement Austin. CRI DE GUERRE DE MONTEZ FORD! We have a new meme ladies and gentlemen!

Ce match transpire la rivalité! Tag rapide pour Ford, irish whip suivi d’un dropkick, body slam de la part de Dawkins, double dropkick de la part des Profits, ils sont en feu! Pause publicitaire, Dawkins est de retour dans le ring contre Theory, le rythme de ce match est incroyablement rapide! Bien content de voir qu’on priorise ce rythme effréné plutôt que d’attendre pour un ”hot tag” en début d’affrontement, les deux équipes changent de partenaire souvent, bon plan de match pour garder notre intérêt dans le ring. Dawkins semble en difficulté dans le match, n’ayant pas pu tagger au moment qu’il aurait aimé, DOUBLE TAG, Ford avec un ”crossbody” du 3e câble sur Garza, on vient d’augmenter encore la vitesse!

Zélina commence à s’en mêler en retenant Ford par le pied sur le haut du 3e câble, l’arbitre cancel le match et annonce la victoire par disqualification des Profits. Garza, Theory et Véga s’attaquent au Profits, mais surprise, Bianca Belair fait son entrée et comme on dit en Gaspésie, ” passe la gratte” sur le cas de Véga. J’adore entendre Belair au micro, elle lance un défi à Zelina, on aura un match 1 contre 1 après la pause.

Bien que je sois triste que le match ait été coupé par un DQ douteux, je suis agréablement surpris de la compétitivité dans le match entre Belair et Vega. Un combat autant physique qu’un combat ”d’attitude”, avoir les 4 autres lutteurs à l’extérieur ajoute une ambiance et des ”pop” qui augmentent grandement la qualité du match. Des échanges de gauche à droite, de haut en bas, me font oublier la fin du dernier match, c’est excellent comparé aux derniers RAW jusqu’à maintenant. Un autre meme de la part de Montez Ford qui plonge vers la caméra sous les câbles (j’ai tu déjà dit que je l’adore?).

Austin Theory monte sur le bord du ring, Les profits l’arrêtent et un escarmouche prend place dans le ring, l’arbitre en a vu assez et cancel le match.

Montez Ford propose de règler tout ça dans un match ”en famille”, on reprend donc après la pause en mode 6-person tag. Bon…j’ai vu des arbitres tolérer beaucoup plus de bullshit dans un ring avant de canceller un match, je crois que c’est le même arbitre qu’au hell in a cell scandaleux entre Seth Rollins et The Fiend.

Les heels du match s’attaquent de façon plus vicieuse que depuis le début des matchs, le rythme est ralenti légèrement, on créer une histoire ici, on créer une belle rivalité autant entre les équipes tagteam que Vega et Belair.

Theory lance un super superkick à l’extérieur du ring sur Dawkins, ça résonne longtemps. Alors que les équipes sont occupées à l’extérieur, Belair détruit Vega avec son finisher.

Un excellent segment, des belles passes de lutte. Ça m’encourage pour mes chroniques. Je vous invite à visionner cette série de matchs, même si c’est frustrant de voir un match de championnat annulé par une très légère intervention.

La soirée se poursuit avec un retour sur le combat entre Black et Lashley en format images powerpoint… Bobby nous parle suite à son match en format entrevue, il dit qu’il commence à penser qu’il à besoin d’un nouveau manager ou même d’une nouvelle femme (!). Lana approche et elle demande ce qui se passe, Lashley répond ”rien” et quitte. Pour la première fois, je suis intrigué par l’histoire entre Lana et Lashley.

Grosse promo pour annoncer la présence d’Aleister Black à Raw ce soir, enfin un push pour mon préféré?

Apollo Crews fait son entrée dans le ring comme nouvelle acquisition de RAW, selon les commentateurs c’est un ”draft pick” qui allait bientôt expirer. Belle acquisition !

Combat très technique, les deux sont bourrés de talent et sont un très beau matchup. Des prises qui coulent les unes sur les autres, un plan séquence de clés de bras, d’étranglements, de déplacements. On se demande même à un certain moment si un des deux à l’avantage. Série de ”flips” au centre du ring qui se solde par Black qui s’asseoit au centre du ring. Crews sort du ring en disant qu’il sait ce qui se passe quand il est au centre du ring, sage décision. Black utilise de plus en plus ces coups de poings et de pieds, Crews réussi un magnifique overhead belly to belly suplex à l’extérieur du ring, le momentum change rapidement. Crews prend l’avantage, mais aussitôt, Black utilise ses jambes et cause beaucoup de dommage.

Plus le match avance, plus je suis épaté par ce que je vois de la part des deux combattants, Crews souleve Black et fait un ”toss powerbomb” et passe extrêmement proche de gagner la joute. Il y a trop d’action et de moments forts pour tous les décrire, superplex, powerbomb, kneebar… on en voit de toutes les couleurs, mais c’est un Black Mass à la fin d’un échange qui vient sceller le destin de Crews.

Excellente vitrine pour Crews ce soir, il est enfin bien utilisé. Pour Black, c’était une occasion de le voir sous un autre jour que lors des matchs extrêmement rapides des dernières semaines ou des derniers mois. Un autre match à voir absolument .

Survole du match entre Orton et Edge à Wrestlemania, les packages vidéo de la WWE agrémentent mes souvenirs du match d’en fin de semaine. Suite à ce segment on nous annonce la rediffusion du boneyard match entre AJ et Taker.

Une nouvelle équipe fait son entrée, Cedric Alexander et Ricochet font leur entrée, on peut donc prévoir un match électrisant et explosif. Leurs adversaires de la soirée? Oney Lorcan et Danny Burch. J’aime qu’on apporte des lutteurs de 205 et NXT, mais pas quand ils sont là pour ne rien faire dans le ring. Ce soir, c’est l’inverse, ils sont là et ils ont faim, plusieurs échanges entre les deux équipes. La finale s’exécute avec Ricochet qui utilise un Recoil contre Lorcan. Beaucoup de potentiel pour l’équipe de Ricochet et Alexander, j’ai hâte de les voir contre Street Profits éventuellement, ils seront à surveiller!

Retour sur Owens et Rollins avec un package vidéo qui comporte l’un des beaux moments de Wrestlemania, soit le saut d’Owens du haut de l’affiche de Mania, sur la table des annonceurs. Suite au montage, Owens est présenté sous la forme d’une entrevue ayant eu lieu plus tôt dans la journée, il s’exclâme sur les derniers mois de sa carrière, les difficultés qu’il à vécu à cause des disciples et du prophète, que tout ce qu’il a enduré a enfin valu la peine. Maintenant c’est le moment de viser plus haut: ”I am here to stay, This is the Kevin Owens Show”.

Le méssie fait son entrée dans le performance center, seul, avec un air de déception et de rage au visage, son regard est très très froid. Il sera en action ce soir contre Denzel Desjarnets de NXT, qui n’a même pas eu droit d’avoir son nom sur l’écran. C’est un carnage, Rollins domine ce squash match et termine le tout avec un curb stomp. Intéressant de voir le jeu de Rollins, il est clairement fâché et j’imagine qu’il cherchera à causer du dommage dans les prochaines semaines.

Nia Jax fait son retour, après la pause, j’hésite à aller prendre une marche et revenir après. Ah pis non, on va lui donner une chance, ça fait longtemps qu’on ne l’a pas vu. Ce soir elle fait son retour après une double chirurgie des genoux. Son adversaire, Deonna Purrazo de NXT. Solide corde à linge en début de combat, Nia traîne son adversaire aux quatre coins du ring par les cheveux et se fait aller la machoîre avec des insultes envers Deonna. Samoan drop, bye bye, ah non, un DDT modifié et 1..2..3. Finalement j’aurais du aller prendre une marche.

Retour sur le combat de AJ et Taker, heureusement, ce n’est pas une présentation intégrale mais bien un ”best of” du combat. Gardons cette formule WWE, moins de match souvenirs, plus de match live.

Humberto Carillo approche le ring et affronter Brendan Vink de NXT, si on se fie aux premiers RAW après Mania, on verra Carillo très souvent dans les prochains temps, et avec raison, il utilise ses habiletés de ”high flyer” et de précision pour faire un ”short work” de Vink, le match se termine avec un moonsault exécuté de main de maître.

The Queen, Charlotte Flair est présente à Raw. On revoit la contravention de style de Rhea Ripley sous forme d’un résumé de sa défaite contre Charlotte. C’est une rétrospective qui me rappelle à quel point j’ai aimé leur combat à Mania. Flair est en entrevue avec Charlie, qui ne réussi même pas à placer un mot, Flair mentionne que pendant sa jeunesse elle voyait son père avec des voitures, des habits sur mesure, mais que peu importe ce que l’on porte, the man makes the man et que peu importe qui sera devant elle, ils vont se prosterner devant la reine, WOOOOO!

Après un rappel de McIntyre et Brock, on nous montre un segment après Mania de Drew qui retourne au ring pour une entrevue. Drew semble très fier de sa victoire en mentionnant qu’il à changé les plaques sur la ceinture pour les siennes. Il remercie Paul Heyman, et mentionne qu’il à vu le regard de Brock, mais il y a un point où Heyman à mentionné, ” continue de lui donner le F5, il ne pourra pas se relever”, mais McIntyre nous dit qu’il n’a jamais abandonné et que c’est comme ça qu’il à réussi à devenir de plus en plus fâché et remonter la pente. Belle intensité du champion au micro. BIG SHOW fait son entrée dans le ring pour provoquer McIntyre, en lui demandant un combat quelques minutes seulement après avoir affronté Brock. Big Show et Drew ont une belle synergie au micro, mais c’est une claque de la part de Big Show qui déclanche les hostilités. J’ai l’impression que ce match sera de courte durée. Drew s’élance contre Big Show, mais se fait plaquer au sol par le géant. McIntyre se fait infliger beaucoup de souffrance, mais rebondit assez rapidement après que Show se lance du 2e cable avec un splash, un kick out et il se relève. Si l’on tente de montrer que Drew n’abandonnera jamais, et bien c’est réussi! Tentative de chokeslam, mais McIntyre soulève Big Show et le lance au sol violemment. Big Show se prépare pour un KO punch, mais la claymore touche avant et c’est la fin du match.

En résumé, RAW ce soir m’a surpris, je dirais même que je l’ai adoré! Un beau retour sur Wrestlemania, des belles vitrines mais surtout un beau rythme dans l’émission, très peu de moments morts. Il y avait toujours quelque chose pour nous garder à l’écoute après la pause. WWE serait-il après appuyer sur la pédale d’accéleratur ? Chose certaine, je vais écouter la semaine prochaine!

# LaClapDeGolf – Pas de match souvenir! HALLELUJAH!!!!

#PausePisse – Finalement c’est Nia Jax…

#NiaiseMoé – DQ pour Zelina Véga….come on….

#JeanAiroldi – Rhéa Ripley, son habillement de Mania me trouble encore.

#BeaucoupBien – Black vs Crews! J’en veut encore !

#LeSuperbe – La saga de 3 match avec les Street Profits, belle histoire, beaux matchs!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.