Recap & Review: AEW Dynamite 19 février 2020 – Par Jo Gévry

Mercredi 19 février, c’est l’avant-dernière édition de Dynamite avant le pay-per-view Revolution qui aura lieu le samedi 29 février. Je dois avouer que je commence à avoir pas mal hâte à ce show-là. J’aime le fait de ne pas avoir de PPV chaque mois, ça crée beaucoup d’anticipation. Pour revenir au Dynamite de ce soir qui a lieu au State Farm Arena à Atlanta, voici ce qui nous avait été annoncé : 

  • Jon Moxley vs Jeff Cobb 
  • Kenny Omega et Adam Page vs Luchas Bros dans un match de championnat pour la ceinture par équipe 
  • Une bataille royale par équipe pour déterminer les aspirants au titre pour un match à Revolution 
  • Cody vs Wardlow dans un Steel Cage Match. 

*Spoiler Alert* 

La râpe n’était pas loin pour le combat entre Jon Moxley et Cobb et le match de cage entre Cody et Wardlow. Reste à voir si elle a été sortie. 

Le premier combat de la soirée est la bataille royale par équipe. À noter que les deux membres de l’équipe doivent être éliminés.  

L’ordre d’élimination :

  1. SCU par Dark Order 
  2. Beaver Boys par les Young Bucks 
  3. Private Party par Proud-N-Powerful 
  4. Jurassic Express 
  5. Best Friends par Butcher and the Blade  
  6. Butcher and the Blade par Proud-N-Powerful  
  7. Proud-N-Powerful 

Victoire des Young Buck grâce à Matt Jackson. 

Bonne bataille royale. Il est difficile de ne pas overbooker une bataille royale à 16 participants, mais le tout a bien été construit. J’ai aimé qu’on donne de la place à Trent, qu’est-ce que vous voulez, je l’aime moi ! Orange Cassidy qui vient le sauver de l’élimination, gros «oui» pour moi. J’ai aimé le fait que Santana et Ortiz ne débutent pas le match dans le ring : tout bon heel sait qu’il faut entrer plus tard dans le ring, good job les boys. Et que dire du sell de Sammy Guevara sur le superkick lors de son intervention dans le match! J’ai moins aimé le fait que Matt puisse, à lui seul, remporter le match face à une équipe. J’ai hâte à Revolution pour voir le match Omega & Page vs Young Bucks pour voir comment le tout va se dérouler et comment le storytelling du match va être construit.  

Krist Statlander vs Shanna

Tandis que Britt «je suis dentiste et je n’ai pas de mic skill baby» Baker est à la table des commentateurs. 

Le combat a commencé tranquillement mais les coups se sont mis à rentrer et les prises aussi. Statlander réussit à aller chercher la victoire avec un wheelbarrow tombstone piledrier. 

Honnêtement, c’était un des meilleurs matchs de fille à Dynamite. Statlander est la star de la division, elle a une gimmick qui la démarque, de bonnes capacités physiques et un finisher qui look. La foule était aussi investie dans le combat plus il avançait, chose rare à la AEW pour un match féminin. Tony et Cody, SVP, ne me scrappez pas Statlander ! Montez-la top babyface et donnez-lui la ceinture dans 2 ou 3 PPV !  J’ai aussi aimé Shanna, petit coup de chapeau au cosplay de Dragonball. Elle aussi je veux la revoir. Ces deux filles-là mille fois avant Britt, je dis ça comme ça… 

Victoire de Kris Statlander 

Promo de Nyla Rose avec Tony sur la rampe. Nyla n’apprécie pas son introduction, trouve qu’elle devrait être la femme la mieux payée de la division et qu’elle est la vraie première championne. Big Swole et Kris Statlander ne sont pas d’accord et viennent confronter la championne. 

Jon Moxley vs Jeff Cobb. Présence du Inner Circle dans la foule. 

Combat qui débute avec Cobb qui prend le dessus sur Moxley. Durant le combat on a le droit à de gros suplex de Cobb sur Moxley. Moxley lui réplique avec des running knee et des clothelines. Jeff Cobb réussit à faire un superlex à Moxley, mais Moxley renverse le tout en petit paquet pour la victoire. 

Victoire de Jon Moxley 

L’inner Circle est furieux et viennent attaquer Moxley. Dustin Rhodes vient l’aider, suivi de Darby Allin, ce qui permet aux faces de reprendre le dessus. 
 

Si tu n’as pas aimé ce combat-là, je ne sais pas ce que tu aimes de la lutte. Ce n’était pas un combat de PPV, mais c’était tout de même solide. De la bonne lutte, le retour de Darby Allin, en plus qu’il vole la petite gimmick de Sammy avec les pancartes durant les pauses, c’est parfait. 

Sa présence a aussi confirmé qu’il est rendu un big deal pour la AEW. La foule était contente de le voir, j’étais content de le voir, il peut devenir payant. Il faut simplement s’assurer de bien le booker et de ne pas l’envoyer trop haut trop rapidement. 

Cobb, quant à lui, n’est pas signé à temps plein à la AEW. J’aimerais vraiment le voir en mercenaire engagé par les heels pour affaiblir les faces avant les gros combats. Pas besoin de mic skill, et je n’ai aucune idée s’il en a, mais on sait qu’il peut quand même nous sortir un très bon combat. 

Kenny Omega & Adam Page vs Lucha Bros pour la ceinture par équipe de la All Elite Wrestling. 

Rythme endiablé par deux équipes qui se connaissent bien. Plusieurs spots de chaque côté, mais les moves par équipe sont souvent manqués par les champions, blessant à quelques reprises leur propre partenaire. Cependant, Omega et Page réussissent le dévastateur Buckshot-V-trigger pour la victoire contre les frères masqués. 

Victoire de Kenny Omega & Adam Page 

Gros match par équipe. C’était le match sur la carte qui me tentait le moins car on l’a vu plusieurs fois en peu de temps, mais c’était bon. Fénix est incroyable et Kenny, on l’oublie, car sont booking n’est pas remarquable à la AEW mais c’est tellement un bon lutteur. J’ai aussi aimé que dans ce match-là, le manque de communication ne venait pas seulement de Page mais aussi d’Omega. En plus, Omega n’était pas trop content de recevoir la visite des Bucks après le match. Je reste avec mon idée initiale, je crois que c’est Omega qui va turn Heel sur tout le monde et Page restera le gars semi face/heel. 

Cody vs Wardlow. 

Wardlow malmène Cody en utilisant sont avantage physique. Il écrase d’ailleurs Cody contre la grille, ce qui fait saigner Cody. Cody n’abandonne pas !  Shinning Wizard sur Wardlow qui lui sert un Military Press suivi d’un Swanton Bomb. Il réussit à se lever et CossRhodes suivit d’un Moonsault du sommet de la cage pour la victoire. Victoire de Cody. 

D’emblée, le sujet qui divise plusieurs fans de lutte : le sang. Je fais partie de ceux qui sont «pour», j’aime ça, du sang. Pas dans tous les matchs car ça ne sert à rien, mais dans un steel cage ça a du sens. Cependant, même sur la reprise, je ne comprends pas comment, dans le kayfabe, il aurait pu se couper le front comme ça… Mais bon, je mets ça de côté puisque du sang sur un blond, ça look. Pour ceux qui ont pu voir sur le forum de CJDLL, j’étais prêt à sortir la râpe et même le petit coussin pour Wardlow ! Ce n’est pas arrivé, mais je crois qu’il n’en manque pas beaucoup. Un gros monsieur qui fait des Swanton, c’est bien ça ! On aime. J’aurais aimé voir peut-être plus d’agressivité dans les coups par exemple. Pour ce qui est de Cody, il a été solide. Il n’a pas un gros move-set mais il raconte tellement bien une histoire dans un ring que ça se balance. Et que dire de son moonsault du haut de la cage ! WOW. 

Petite questions aux amateurs de crossfit : Wardlow sur Cody, c’était un Military Press clean ou non ? #RipleyVsBélair #POOLTAKEOVERPORTLAND 

Les awards de la soirée : 

#LaClapDeGolf : Le Dynamite en général 

#PausePisse : Par défaut, la bataille royale 

#NiaiseMoé : L’idée de donner un micro à Britt Baker chaque semaine. 

#JeanAiroldi : Le gars dans la première rangée avec une camisole Certified G d’Enzo Amore. C’est comme porter un chandail de Vilain Pingouin à un show de Mötley Crüe 

#BeaucoupBien : Kris Statlander qui évite la pause pisse au match de filles. 

#LeSuperbe : Le moonsault de Cody 

Un excellent Dynamite qui a su utiliser sa plus grosse force, soit la lutte, et laisser de côté ses faiblesses, presque aucune promo. Espérons que l’édition de la semaine prochaine soit aussi solide. 

Voici d’ailleurs ce qui est prévu pour la semaine prochaine :  

  • PAC vs Kenny Omega dans un Iron Match de 30 Minutes 
  • Best Friends vs The Butcher & The Blade

D’ici là bonne lutte univers CJDLL! 

About the Author
Famille, lutte et baladodiffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.