Recap & Review : Raw – 23 mars 2020 – Par Dave Ferguson

De retour cette semaine afin d’écouter RAW et pour vous évitez un 3 heures de télévision! Malgré le fait que le produit soit différent de ce qu’on a aimé en grandissant, un petit moment d’évasion dans l’univers de la lutte et du kayfabe fait un grand bien de la situation actuelle. Allons-y !

Premier segment : Paul Heyman – Brock Lesnar – Drew McIntyre

Raw ouvre sur Paul Heyman qui nous vend son habituelle salade avec un video package de Brock et Drew, la WWE est vraiment sur la coche avec ces packages.

Paul Heyman mérite un prix pour ses talents au micro, malgré le fait qu’il était seul dans le ring, j’étais rivé sur ma télévision, faut aussi dire que les angles de caméra étaient plus avantageuses, étant ”de face” à la rampe d’entrée. On nous vend bien Drew vs Lesnar comme étant un affrontement de titans. Moi, et bien, j’ai hâte de voir Drew clancher Lesnar….c’est écrit dans le ciel! Le segment termine avec, ”Then.Now.Forever, Brock Lesnar”

Royal Rumble 2015….euh?

John Cena vs Rollins the shield in the bank vs Brock Lesnar.

Ok Vince faut qu’on se parle. Je suis déjà abonné au WWE Network. Si je voulais revenir voir un match d’il y a 5 ans passé, j’aurais été le voir.
Déjà une heure d’écouler et on a eu droit à un segment promo…et un match intégral du passé….faut ce qui faut…heureusement, j’écoute en différé.

AJ Styles

Bon enfin ! On a droit à un autre super recap vidéo de la semaine dernière. Aj Styles fait son entrée sur son ancien thème, je ne sais pas si c’est la première fois depuis THE O.C, mais ça fait du bien de l’entendre.

”For the first time Wrestlemania is too big for just one night”, c’est le nouveau ”IT’S THE BIG DOG” ou bien ” join the wwe network for only 9.99 per month!”

Bref, AJ Styles, s’attaque verbalement avec l’aide de ses 2 acolytes à Undertaker ET Michelle McCool. Une référence au Tiger king, au début je me demandais bien de quoi il parlait…. jusqu’au moment qu’on nous montre un clip de Taker et sa femme dans une piscine avec un tigre….WOW

Résultat de recherche d'images pour "tiger king"
The tiger king

”I wanna bring back the Deadman”, Styles se lance dans un élan attaquant Mark Calaway, en disant qu’il veut le Undertaker du passé, pas juste le Mark dépassé qui découvre Twitter et Instagram. AJ Styles parle d’un boneyard match, au même endroit que Michelle aurait entérré la carrière de Taker.
Encore une fois, un excellent segment de la part de Styles

Andrade/Garza vs Ricochet/Alexander

Andrade et Angel Garza accompagné de Zelina Véga en promo backstage, on entend Cien Almas, oh scuzez, Andrade et Garza parler en anglais pour promouvoir leur match à Mania.

Je tiens à mentionner que jusqu’à maintenant, nous n’avons pas vu une chaise vide, les jeux de caméra ont clairement été renouvelés et le concept de RAW revu légèrement par l’organisation.

De retour au programme, Garza et Andrade font leur entré. Ricochet fait son entrée et s’élance dans le ring pour les attaquer. Cedric Alexander se dépêche et la cloche se fait entendre. Le match commence en 4e vitesse, Ricochet est très agressif. Le WTF du match? Garza qui apporte la ”tag rope” dans un coin neutre pour essayer de convaincre l’arbitre qu’il fait un tag légal en donnant une pause à Andrade.


We want the smoke! La musique des Street profits se fait entendre, ils sont venu distraire leurs adversaires pour mania. Ford et Dawkins au “commentary”, c’est toujours un beau moment. Il ne manque qu’une foule en délire et on a un excellent match qui aurait apporté plusieurs ”pop”. Sans blague il y a du talent dans ce ring là ce soir.

Un coup de coude vicieux de la part d’Andrade sur Cedric Alexander termine le tout. Si tous les match tag team avaient ce genre de complicité et d’action, on serait dans une autre ligue 🙂 Montez Ford grimpe sur la table pour applaudir leurs adversaires de MiniMania, et s’approchent du ring, inévitablement, une altercation débute et se termine aussitôt avec les Profits qui éjectent la compétition du ring.

Streets Profits vs Shane Thorn vs Brendan Vink

Montez Ford est un véritable spectacle dans le ring, il va même jusqu’à faire des ”shhhhh” avant de faire une claque à son adversaire, il danse, il bouge, il est charismatique, je ne serais pas surpris de le voir dans les hautes sphères de la WWE d’ici quelques années. Match avec de bons échanges, les compétiteurs de NXT paraissent très bien contre les champions par équipe de RAW, mais ce ne sera pas assez pour apporter les Street Profits au tapis. Spinebuster de la part de Dawkins, Cashout/frogsplash de la part de Dawkins, 1…2…3.. c’est terminé !

Shayna Baszler en entrevue

Au centre du ring, en prévision de son match contre Becky Lynch, on débute en lui demandant comment elle se comporterait comme championne, aucune réponse, Charlie lui pose la question une deuxième fois, Shayna réplique avec un air intimidant en lui disant qu’elle à l’air nerveuse. On revient sur la morsure dans la nuque de Becky rapidement, mais Shayna hausse le ton rapidement. Shayna mentionne qu’elle adore détruire, mais qu’elle a surtout hâte de gagner pour infliger cette destruction sur Lynch.

POW! Becky Lynch sort carrément de l’ombre pour donner un coup de chaise dans le dos de Baszler! Sur celle-là, bravo ! Je ne l’avais pas vu venir comme ça!

Aleister Black in action

Vous allez apprendre que j’ai un favori dans la WWE, il s’appel Aleister Black. Je n’ai pas trop compris pourquoi on le place contre Bobby Lashley à MiniMania, mais je suis content qu’il y soit.

Leon Ruff est dans le ring, Leon (bien connu dans sa famille), approche au milieu du ring avec un air incertain, Black reste calme et posé, son regard intimidant fait reculer Ruff. Black est carrément ASSIS dans le ring,et esquive un coup de pied de son adversaire, bloque quelques coups, BLACK MASS, le tombé et c’est terminé.

C’est probablement la première fois que j’apprécie un ”squash match”, mais Black est capable d’être un personnage vraiment intimidant dans un ring, c’est un bel exemple d’acting et de prestance dans le ring!

Kevin Owens est dans le ring et s’adresse à Seth Rollins en lui disant qu’il s’est défilé la semaine dernière et ”call out” le Messiah. Ses prières ont étés exaucées, BURN IT DOWN! Rollins fait son entrée et fait une présentation sur l’historique de Owens dans le bâtiment (en rappel à la semaine dernière), mais aussi en rêvant de son historique personnel, en mentionnant que le performance center a été bâti sur son sang, sa sueur et sa persévérance. Il devait réussir pour des gens comme Owens, pour qu’il ait une chance dans la WWE. L’architecte reproche à notre KO, de ne pas suivre ses pas, que la NXT, Undisputed era, la womens revolution (!) n’existerait pas sans Rollins, mais surtout, pas de Rollins, pas de Owens. ”Your wrestlemania record reads like this, FAILURE”, la cerise sur le sundae? L’an dernier tu n’étais même pas assez bon pour être sur la carte de Wrestlemania. Ah oui ! Il reste les peanuts sur le sundae, ”Under pressure I become a god”

Owens versus Rollins aura eu un superbe buildup! Bien hâte de voir si cette rivalité aura l’effet voulu entre les câbles.

Wrestlemania 2018….Flair vs Asuka

Et oui… un deuxième match intégral ce soir. J’ai fait ”fast-forward”. Not sorry.

Randy Orton répond enfin à Edge

Il décide de s’excuser à Beth pour ses propos par rapport au fait qu’il est un junkie, il décide de corriger ses propos en disant que ”Adam Copeland is a junkie for his own ego”. Petit retour sur la carrière de Orton, en s’exclamant sur le fait qu’il ait eu tout cuit dans le bec, mais qu’avec les années, il s’est bien installé comme étant un véritable danger, alors qu’Edge était assis sur son sofa.

Promo parsemée de segments vidéos en même temps que Randy s’adresse à la caméra. Bel effet narratif!

À mania, on écrit le dernier chapitre de l’histoire entre Orton et Edge, le défi est accepté!

Mot de la fin

On voit clairement une amélioration du contenu présenté ce soir, les matchs étaient de qualités, les segments promos aussi ! J’avais vraiment moins l’impression d’être dans une salle vide, bravo les cameramans et l’installation de Raw dans le performance center. Si vous voulez écouter Raw, je vous conseille de l’enregistrer et de ”zapper” quand on présente des matchs du passé, j’ai l’impression qu’on en aura pour plusieurs éditions à revisiter les souvenirs.

– Dave Ferguson

Ladies and gentlemen here are your awards !

# LaClapDeGolf – Être capable d’écouter Raw alors que tous les autres sports sont inactifs en ce moment. C’est un bel effort qu’ils font malgré tout.

#PausePisse – Flair vs Asuka, come on….

#NiaiseMoé – Un match de 2015 ……

#JeanAiroldi – Angel Garza, prochaine fois garde tes pantalons…ne les arrache pas. MERCI

#BeaucoupBien – La prestance d’Aleister Black, Nuff’ said!

#LeSuperbe – Becky Lynch, hide and seek champion 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.