Recap & Review : RAW par Dr. Fun – 24 février 2020

Résumé de Raw du 24 février 2020

L’action est en direct de la ville de Winnipeg au Manitoba.

Annoncé pour ce soir : 

  • Angel Garza contre Humberto Carrillo ; 
  • Becky Lynch et Shayna Baszler seront sur place ; 
  • le retour de Brock Lesnar ;
  • Qui sera la prochaine victime de Randy Orton? 

Randy Orton 

Randy Orton arrive sur le ring. Il reste immobile et pensif pendant quelques instants. Il fait d’abord ses excuses pour ses agissements des dernières semaines. RKO rappelle que la dernière visite de RAW à Winnipeg remonte à il y a quinze ans. À cette époque, il était champion Intercontinental et il avait été attaqué, lors de cette émission, par un certain … Edge! Orton s’excuse tout de même encore une fois.

Kevin Owens fait alors son entrée. La foule canadienne accueille chaleureusement KO. Owens dit que depuis quelques semaines, il est habitué de dealer avec des personnes qui ont perdu le contact avec la réalité, notamment Seth Rollins. Owens croit qu’Orton ne voulait pas aussi mal agir. Owens donne une chance à Orton de s’expliquer et de nous dire pourquoi il a agi ainsi. KO mentionne qu’il était tellement content de voir Edge de retour au Royal Rumble, qu’il croyait enfin pouvoir affronter une de ses idoles de jeunesse dans le ring. Cependant, dès le lendemain, Randy Orton a brisé ce rêve en attaquant sauvagement Edge. 

RKO demeure évasif. Kevin Owens utilise sa formule préférée des dernières semaines : «  la foule nous a assez entendus parler, il est temps de nous battre! » Plus tard dans la soirée, on aura droit à un combat entre Orton et Owens. 

Premier combat 

Angel Garza contre Humberto Carrillo

Les deux lutteurs, qui sont cousins, s’affrontent pour une première fois en solo dans la WWE. 

Dès le début du combat, on voit que les deux pugilistes se connaissent. Ils devront utiliser des stratégies avancées pour venir à bout de leur adversaire : 

Carrillo commence en force le combat. Garza ne se sent pas à l’aise. Il dévoile son magnifique maillot. 

Garza a maintenant le dessus. (Ok, je n’ai pas remarqué si c’est un pattern et si c’est toujours comme ça – par exemple qu’il commence toujours ses combats tranquillement – mais le changement de momentum coïncide vraiment avec le changement de costume. Quand même une gimmick cool à exploiter.) Selon moi, les deux lutteurs font de l’excellent travail et nous donne un des meilleurs combats en solo depuis longtemps à Raw.  On s’échange plusieurs tentatives de compte de trois.

C’est finalement Garza qui surprend Carrillo et remporte le match. 

Victoire d’Angel Garza par compte de trois. Malgré un combat plus que solide, la fin laissait malheureusement à désirer. Je ne sais pas si c’est au niveau de l’exécution ou du choix de la manœuvre, mais le résultat à l’écran était plus ou moins réussi. 

Note : 4/5 

D’abord, je me questionne sur le booking. Si on a l’intention de renvoyer Garza à NXT, je doute que lui faire péter tout le monde du main roster soit une bonne idée pour les histoires à long terme.  Cependant, plus je vois et je connais Garza, plus je l’apprécie. 

Deuxième combat

Ricochet contre Luke Gallows 

À quelques jours de son combat de championnat, Ricochet affronte Luke Gallows. 

Ricochet est spectaculaire dès le début du combat. On voit Paul Heyman, en coulisses, regarder le combat sur une télévision. Luke Gallows accueille ensuite Ricochet d’un solide coup de pied et connait quelques bons moments. Ricochet reprend rapidement le dessus. Shooting Star Press de Ricochet qui enchaine avec le compte de trois. 

Victoire de Ricochet qui semble être prêt pour son combat contre Brock Lesnar. 

Note : 3/5 

Les membres de THE OC se parlent en coulisses. Aleister Black, qui passe par là, est interpellé par AJ Styles. Ils se mettent à trois sur Black pour lui donner une raclée. 

Brock Lesnar et Paul Heyman

Visuellement, le segment a sans doute plu à plusieurs. On a peut-être même dû faire un peu de reclassement dans le lave-vaisselle à St-Damase, pour réussir à y placer la râpe dorée. Cependant, je ne perdrai pas mon temps – et le vôtre – à résumer une séquence qui ne vise qu’à promouvoir un combat bidon pour l’événement Super Showdown. Heyman a dit que c’était l’un des combats où l’enjeu était le plus grand pour Lesnar (highest stakes). Ben oui, c’est ça. On sait bien que ça va être Brock contre Drew à Wrestlemania…

Troisième combat

Erick Rowan contre Aleister Black 

On constate dès son entrée qu’Aleister Black est grandement amoché suite à l’attaque qu’il a subie en coulisses. 

Rowan prend avantage de l’état de santé de Black et domine le début du combat. L’action se déplace à l’extérieur du ring. Black est en mauvaise posture. Rowan tente le compte de trois, mais Rowan refuse d’abandonner. Aleister Black reprend tranquillement ses forces. Il effectue ses premières attaques. Rowan est dégueulasse pour encaisser les coups! Ça parait qu’il est plus habitué de donner que de recevoir… L’action retourne en dehors du ring. Rowan tente de charger Black, mais Black évite la manœuvre de justesse. Rowan fonce directement dans sa fameuse cage, qui atterri quelques mètres plus loin. À plusieurs reprises, on passe près d’un compte de dix à l’extérieur, mais un lutteur revient dans le ring à temps à chaque fois. Rowan retourne poser sa cage sur l’escalier de métal. Il s’excuse à la créature. Lors de son retour dans le ring, Black accueille Rowan avec deux Black Mass et termine le combat avec un compte de trois. 

Victoire d’Aleister Black, qui a su trouver une façon de gagner malgré l’état lamentable dans lequel il se trouvait. Combat qui ne passera pas à l’histoire, mais déjà mieux que celui de la semaine dernière. Après le combat, Black annonce qu’il veut combattre AJ Styles la semaine prochaine. 

Note : 3.25/5

On a monté une grosse histoire autour de cette cage. Là, il arrive quelque chose – elle se fait frapper – et il se passe juste …rien! Rowan la replace deux minutes plus tard et il n’est pas plus fâché ou intense. On n’apprend rien de nouveau. Sans dire que c’était l’histoire du siècle, ils avaient quand même réussi à piquer ma curiosité avec ça. Là, ils sont en train de l’échapper complètement.  Gros #Niaisemoé. Black contre Styles, ça peut être bon. 

En coulisses, Drew McIntyre revient sur certains moments clés de sa carrière. Il dit qu’il n’a pas de préférence entre Lesnar et Ricochet pour son combat de championnat à Wrestlemania. Avec ce qui s’est passé au Royal Rumble, on peut penser que ce sera surement Lesnar qui sera son adversaire. 

Quatrième combat

Bobby Lashley contre R-Truth 

R-Truth veut poser quelques questions à Lashley, mais Lana s’impatiente et demande qu’on sonne la cloche. 

Lashley attaque R-Truth avant qu’il soit prêt. R-Truth tente d’utiliser certaines manœuvres de ……John Cena, évidemment. Il passe un Five Knucle Shuffle à Lashley. Il tente un Attitude Adjustment sur Lashley, mais ce dernier réussit à s’en sortir. Lashley exécute un spear à R-Truth pour mettre fin au combat.

Victoire de Bobby Lashley par compte de trois. 

Note : 2.75/5 

Signature du contrat pour le combat elimination Chamber féminin

Asuka, Sarah Logan, Natalya, Ruby Riott et Liv Morgan sont sur le ring pour procéder à la signature du contrat. Évidemment, il manque Shayna Baszler. Le King Lawler commence sa présentation. Asuka s’empare rapidement du micro et fait valoir, avec son anglais approximatif, qu’elles ne sont que cinq autour de la table. Lawler dit que Baszler est pourtant dans l’aréna, soit elle est en retard, soit elle ne se présentera pas. Liv Morgan signe le contrat et va le déposer lourdement face à Riott, pour s’assurer qu’elle fasse partie du combat. Quand les cinq femmes ont signé, on entend la chanson de Shayna Baszler. Elle arrive par la foule, comme le ferait Jon Moxley. Baszler appose sa signature sur le document. Baszler fixe longuement Natalya, elle n’a pas oublié leur rivalité.  Asuka s’interpose. Toutes les femmes, sauf Logan, se battent. Baszler réussit à chasser toutes ses adversaires du ring. C’est alors que : 

Lynch charge Baszler. Les deux lutteuses commencent à se battre, mais des arbitres viennent les séparer. La foule scande des « Let them fight! Let them fight! ». 

Cinquième combat

Angelo Dawkins contre Murphy

The Street Profits arrivent sur le ring. Courte promo. On rappelle qu’ils affronteront Murphy et Rollins pour le Championnat par équipe de RAW. Ce soir, les quatre lutteurs s’affronteront en solo.

Dès qu’Angelo Dawkins prend le dessus et tente un compte de trois, Rollins intervient et l’arbitre met fin au combat. 

Victoire d’Angelo Dawkins par disqualification. Après le combat, Rollins retraite au vestiaire. Montez Ford le provoque, il l’appelle le Monday Night Paria. Rollins est atteint par les insultes de Ford. Il décide finalement de revenir pour combattre Ford. 

Note 2.25/5 

Combat qui vise à mettre la table à l’affrontement de jeudi. Le combat a été très court, sans doute pour camoufler les lacunes de Dawkins, qui est beaucoup moins solide que Ford. 

Sixième combat

Montez Ford contre Seth Rollins

Montez Ford commence le combat en force. Il domine Rollins et il secoue ensuite les câbles comme seul lui sait le faire. Quelques secondes seulement après le retour de la pause, Dawkins est expulsé par l’arbitre. On ignore totalement la raison de son renvoi. Je déteste ça quand j’ai l’impression d’avoir raté une action importante, genre un revirement total de situation. Murphy et Rollins échangent une accolade et l’arbitre, très impatient, expulse maintenant Murphy.  Rollins domine la deuxième partie du combat. Montez Ford reprend tranquillement le dessus et il tente un frog splash sur Rollins, mais la manœuvre est esquivée. 

Rollins enchaine avec un stomp et met fin au combat. Petit fail à Ford, qui est complétement sonné, mais qui se retourne quand même par lui-même pour se placer pour le compte de trois.  

Victoire Seth Rollins. 

Note : 3.25/5 

Septième combat

Randy Orton contre Kevin 

Combat avec deux lutteurs que j’aime voir en action, ça promet. 

Bon début de combat des deux lutteurs. On voit clairement Orton donner des consignes à Owens alors que la caméra est en gros plan sur lui. Orton n’a pas la réputation de se barrer les pieds dans le kayfabe. Owens monte sur le troisième câble, mais il est dérangé par l’arrivée de Seth rollins et de ses disciples. The Street Profits et les Viking Raiders arrivent pour s’occuper de Rollins et de sa bande. Owens reprend le dessus, Rollins tente d’intervenir, mais Owens l’accueille d’une solide droite. Orton surprend Owens avec une tentative de compte de trois et l’arbitre donne les trois coups sur le matelas en littéralement une seconde. Rollins apporte des chaises à Orton, en espérant qu’il lui fasse un Con-Chair-To. Owens voit venir la manœuvre et il s’empare, lui aussi, d’une chaise. Orton décide de retraiter vers le vestiaire. 

Victoire de Randy Orton par un compte – rapide – de trois.   Après le combat, Owens enlève le chandail de l’arbitre et dévoile un t-shirt de Seth Rollins! Rollins dit qu’il n’a rien à voir là-dedans. On comprend que l’arbitre est un disciple de Seth Rollins. Owens passe un stunner à l’arbitre. Owens installe une table et il exécute un powerbomb à l’arbitre sur la table – non sans lui avoir donné une petite tape avant, pour tester sa solidité. À la table. Pas à l’arbitre. 

Victoire de Randy Orton

Note : 4/5

C’est ainsi que se termine l’épisode de RAW de cette semaine. Plusieurs histoires intéressantes. Les lutteurs font du bon travail au micro et sur le ring. Vraiment, on est sur la bonne voie à RAW. 

# LaClapDeGolf – Pour une fois, on peut mentionner leur travail. L’équipe de création de la WWE ! 

#PausePisse – Bobby Lashley contre R-Truth

#NiaiseMoé – La cage de Rowan et le manque de suite dans les idées. 

#JeanAiroldi – Garza et Vega, comme toujours, élégants et professionnels à la fois. 

#BeaucoupBien – Montez Ford 

#LeSuperbe – Angel Garza contre Humberto Carrillo

La prescription du Dr Fun

Semaine de dépistage aléatoire dans la WWE. Cette semaine, le Dr Fun suspend Samoa Joe 30 jours pour violation de la politique antidopage. 

About the Author
Famille, lutte et baladodiffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.