De Sherbrooke à Orlando (via le Vermont)

“THE ROCH” VAILLANCOURT – CHRONIQUE 00

De Sherbrooke à Orlando (via le Vermont)

Quelles sont mes qualifications pour écrire pour CJDLL ? Pour être bien honnête, je ne suis pas convaincu d’être qualifié. Je ne suis qu’un amateur de lutte francophone qui s’adonne de vivre en banlieue d’Orlando en Floride. Comme j’ai la chance de voir plusieurs shows de NXT, les boys de CJDLL m’ont invité à participer à deux épisodes prédictions sur NXT. 

Pour ceux que ça intéresse, voici ma courte histoire d’amour avec la lutte :

Je suis originaire de Sherbrooke. Durant ma jeune adolescence, je regardais « Les Étoiles de la Lutte » à tout les dimanches sur TVA. Les épisodes étaient filmés au studio de Tele-7 à Sherbrooke. Si je me souviens bien, on pouvait avoir des billets gratuits en se présentant au studio entre certaines heures durant certaines journées. Comme j’étais trop jeune pour y aller tout seul et que mon père travaillait durant ces heures, je n’ai jamais eu la chance d’y assister.

Mais sérieusement, je ne pense pas que j’y aurais été de toute façon ! Je regardais souvent les épisodes avec les mains devant mes yeux, surtout quand il y avait du sang. J’avais une peur bleue de Mad Dog Vachon, Killer Kahn, et Abdullah the Butcher ! Mais le Géant Ferré, les frères Rougeau, Gino Brito et Rick Martel étaient mes héros.

Après la vente de Lutte Internationale à la WWF, je regardais Hulk Hogan, Ultimate Warrior, la Hart Foundation, etc. À ce point, mon intérêt pour la lutte avait complètement disparu. Je trouvais ça trop enfantin… et j’ai découvert que les filles n’aimaient pas ça non plus ! J’ai aussi découvert le heavy metal et commencé à jouer dans des groupes pendant plusieurs années.

Mon intérêt est revenu vers la fin des années 90. Je regardais régulièrement «Off The Record»  sur TSN. Lorsque Bret Hart y a fait sa première apparition, j’ai commencé a regarder RAW et Nitro. Je suis rapidement retombe en amour avec le sport. Stone Cold Steve Austin et Undertaker sont rapidement devenus mes préférés.

En 1999, je suis déménagé au Vermont pour marier ma belle Patricia (on a célébré 20 ans de mariage l’été passé).  Mon épouse n’est pas une fan de lutte, même si elle a grandi à Memphis durant l’apogée de Jerry Lawler et son fameux rival Andy Kaufmann. Son frère l’obligeait à regarder la lutte et elle haïssait ça comme ça ne se peut pas ! Mais pour me faire plaisir, elle m’a accompagné à notre premier événement de lutte au Forum de Montréal: la tournée Highway to Hell de la WWF. C’est ce soir-là que je suis vraiment devenu un fan de lutte… voir toute cette action en personne était excitant ! Je suis devenu un superfan de Mankind. Lui et Terry Funk ont fait un match hardcore qui était excellent. J’étais tellement impressionné que j’ai quitté le Forum avec un t-shirt de Mankind.

J’ai eu la chance d’assister à plusieurs RAW et Smackdown à Montréal, notamment le RAW après Wrestlemania 18. The Rock et Hulk Hogan ont eu leur match légendaire à WM18 où Hogan est redevenu babyface. Quand il est sorti à Montréal pour faire sa promo, nous lui avons donné une ovation de 20 min. Si vous regardez cet épisode sur le WWE Network, ils ont raccourci cette ovation à moins de 5 min. Sur ce même épisode, Brock Lesnar fait ses débuts devant beaucoup de gens indifférents. Tout le monde autour de moi se demandait « C’est qui ça ? » Quand on regarde cette séquence sur le WWE Network, ils ont ajouté des cris de foules comme si on le connaissait déjà. C’est ça la magie de la technologie.

En 2002, je suis déménagé à Orlando. J’ai assisté à un RAW et c’est à ce moment que je me suis rendu compte que je commençais à être un peu tanné du produit. Le main event était mauvais… Rick Steiner VS HHH. Je regardais les épisodes de moins en moins souvent….. jusqu’à ce que j’arrête complètement. J’ai manqué les années de CM Punk et l’évolution de Edge en « Rated R Superstar ».

Mon intérêt est revenu lorsque j’ai commencé mon emploi courant en 2013. Plusieurs années auparavant quand je suis arrivé à Orlando, j’ai travaillé avec un gars qui était aussi un fan de lutte. Nous avons perdu contact pendant plusieurs années, mais nous travaillons maintenant dans le même département. Quand le WWE Network à fait ses débuts en Février 2014, il m’a convaincu de m’abonner pour le Survivor Series. Il me parlait beaucoup d’une nouvelle ligue qui s’appelle NXT. Quelques mois plus tard, nous avons assisté à notre premier house show de NXT dans un gymnase militaire.

Depuis ce temps, j’assiste régulièrement à des house shows ainsi que les shows à Full Sail Live. Orlando est devenu un « hotbed » de lutte. Certains mois, il y a tellement de lutte qu’on ne sait pas quoi choisir ! Nous sommes tellement choyés ! J’ai eu la chance d’assister à des shows de Shimmer, Rise, MLW, Shine, Girl Fight, NJPW et AEW. 

À venir bientôt, un article sur mes premières expériences d’assister à des shows de NXT !

Vous pouvez me trouver sur Instagram et Twitter (@rochvail).

About the Author
Famille, lutte et baladodiffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.