The Roch Vaillancourt – Chronique 02 – L’expérience Full Sail LIVE

Chronique 00: De Sherbrooke à Orlando (Via le Vermont)

Chronique 01: Mon Premier NXT

Les house shows de NXT en Floride sont très divertissants…. Mais rien ne bat l’expérience d’un « taping » à Full Sail Live.

Un peu de contexte :

Full Sail est une université privée qui se spécialise dans le multimédia à Orlando (plus précisément a Winter Park). Ils offrent des formations de graphiste, cameraman, producteur de musique, animation de jeux vidéo, etc. En 2012, la WWE a paraphé une entente avec l’université pour utiliser leur salle nommée « Full Sail Live » pour l’enregistrement des épisodes de NXT. Selon l’entente, les étudiants de Full Sail peuvent faire des stages de travail avec NXT. Les étudiants ont aussi le privilège de recevoir des billets gratuits s’ils le désirent. Les employés de l’université peuvent acheter des billets à rabais. 100% de la vente des billets va vers des bourses pour les étudiants. Tous les ans, la WWE remet deux bourses de $10,000 aux étudiants les plus méritants.

Pour le commun des mortels, les billets d’admission générale sont $10. Les billets près de la rampe et les 2 premières rangées face à la caméra sont $15 (gold circle). Quand j’ai commencé à fréquenter les shows à Full Sail, les billets étaient faciles à se procurer. Ça prenait environ deux semaines à être sold out. Les billets gold circle par contre ont toujours été difficiles à obtenir. Ça prenait environ 2 minutes pour disparaitre. J’ai réussi à deux reprises seulement à me procurer des billets dans ces sections. Depuis que NXT est maintenant live toutes les semaines, les shows sont complètement sold out en quelques minutes.

Je suis là, à droite. C’est trippant de pouvoir se voir dans les vidéos officielles!

Durant les années des shows préenregistrés, ils enregistraient 3 ou 4 épisodes durant la soirée, de 3 à 3.5 heures de lutte. La foule de Full Sail était presque toujours la même de semaine en semaine. Si vous êtes un fan assidu de NXT, vous avez surement remarqué plusieurs réguliers. Ces jours-ci, la foule est plus diverse. On voit beaucoup de nouvelles figures qui sont tout aussi passionnées que nous, les vieux de la vieille.

Une soirée typique a Full Sail se passe comme ceci : Les gens se présentent de bonne heure et font la file devant l’édifice adjacent de Full Sail Live. À 18h45, les portes ouvrent et on déambule tranquillement vers l’entrée. Il y a un court contretemps pour passer sous le détecteur de métal et on est ensuite dans le lobby de la salle.

On traverse ensuite des portes et on se trouve dans l’enceinte de Full Sail Live, qui est plus grande que son apparence a la télé. Il y a des placiers (ushers) qui nous dirigent vers les sièges. Pour les billets d’admission générale, ils remplient les estrades de façon systématique. Ils commencent par les sièges près de la scène et continuent à remplir vers la gauche. Mes copains et moi aimons nous asseoir dans la section qui fait face à la rampe, donc on attend quelques minutes dans le lobby pour obtenir ces sièges.

À 19h30 tapant, les lumières vont au noir et on nous fait jouer une track audio qui nous dit ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire durant le show. Les lumieres s’allument et ça commence en grand ! Le ring announcer nous accueille et ensuite nous présente les annonceurs en commençant par Nigel McGuinness. Ensuite, on entend (et voit) le vidéo de Beth Phoenix qui reçoit toujours un beau pop. Mauro Ranello est de loin le plus populaire, ils ont même créé un vidéo pour son entrée ! La foule chante « Mama Mia » et les annonceurs font leur chemin à leur table.

Avant que le show live commence, nous avons toujours droit à deux « dark matchs », c’est-à-dire, des matchs non-télévisés qui ont pour but de réchauffer la foule et nous mettre dans le « mood ».

 Une fois que le show commence a 20h, nous voyons la même chose que les auditeurs du USA Network. Pendant les pauses publicitaires, nous avons droit à des vidéos de propagande de la WWE qui annonce divers PPV, jouets, etc.

Quand le show quitte les ondes, nous avons droit a des petits speechs ou des petits moments cool. Par exemple, après le premier show sur USA Network, Triple H est sorti faire un speech et s’est retrouvé devant nous dans la foule.

Ma première expérience fut le NXT Takeover : The End qui avait comme main event le premier « cage match » de l’histoire de NXT entre Samoa Joe et Finn Balor (8 juin 2016). Depuis, j’ai assisté des dizaines des show preenregistrés et j’assiste aux show live une fois par mois. Je recommande à tous les fans de NXT d’assister à un show a Full Sail au moins une fois dans leur vie. Vous ne le regretterez pas !

Roch est un Québécois qui habite à Orlando depuis 2002. Il est un grand amateur de lutte. Vous pouvez le suivre sur Instagram et Twitter (@rochvail).

About the Author
Famille, lutte et baladodiffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.